Fillon prêt à affronter "le tsunami" Sarkozy

le
0
François Fillon mardi à Paris.
François Fillon mardi à Paris.

"Mais pourquoi tapes-tu sur moi comme un sourd ?" Dans un couloir sombre de l'Assemblée nationale, l'ex-patron de l'UMP Jean-François Copé prend à partie le député Éric Ciotti, fidèle lieutenant de François Fillon. La réponse du député UMP des Alpes-Maritimes fuse : "Parce que cela me fait du bien, pardi !" À la veille du retour annoncé de Nicolas Sarkozy à la tête de l'UMP, les partisans de François Fillon jurent qu'ils ne regrettent pas d'avoir poussé Jean-François Copé à la démission fin mai, un coup de théâtre qui a pourtant précipité le retour de l'ancien président Nicolas Sarkozy.

Démonstration de force

Pourtant, la candidature de l'ex-locataire de l'Élysée à la présidence de l'UMP va un peu plus compliquer la vie de François Fillon. Abîmé par son duel mortifère avec Jean-François Copé, malmené par les sondages, l'ancien Premier ministre n'a pas réussi à s'imposer comme le chef de l'UMP pendant les deux ans d'absence de Nicolas Sarkozy. Déterminé à proposer un projet aux Français pour la présidentielle de 2017, Fillon est prêt à se battre jusqu'au bout.

Voilà en substance le message qu'il a délivré à ses troupes réunies mardi au déjeuner à la Maison de la chimie, à deux pas de l'Assemblée nationale. "Rien n'altérera ma détermination, car je me bats pour des convictions et je crois en mes solutions", a martelé François Fillon devant plus de 70 parlementaires, tels que les sénateurs Bruno Retailleau et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant