Fillon : pour le FN, la droite «panique, pour la gauche elle se «droitise»

le
7
Fillon : pour le FN, la droite «panique, pour la gauche elle se «droitise»
Fillon : pour le FN, la droite «panique, pour la gauche elle se «droitise»

En cas de duel FN-PS lors des municipales de 2014, François Fillon conseille de choisir le «moins sectaire», pas nécessairement le candidat socialiste. Ces propos de l'ancien Premier ministre, qu'il a tenu dimanche et confirmé ce mardi dans les colonnes du Figaro, troublent dans son camp, et suscitent de vives réactions au-delà. Chez les socialistes, après l'indignation - lundi, le ministre de l'Education Vincent Peillon a parlé de dérapage - on y voit la confirmation d'une «droitisation» de l'UMP. Du côté du FN, on analyse ces quelques mots comme un signe d'affolement face la poussée lepéniste qui plane sur les prochaines élections municipales.

Fillon sur la «ligne Buisson» ?

Pour Benoît Hamon, pas d'ambiguïté. François Fillon appelle clairement à voter pour le candidat frontiste en cas de duel avec le PS. Sur RMC, le ministre délégué, chargé de l'Économie sociale et solidaire et de la Consommation, estime que l'ancien Premier ministre «a franchi un pas supplémentaire» dans «la surenchère» d'une droite déboussolée. «Ils sont anéantis politiquement, idéologiquement, depuis la défaite de Nicolas Sarkozy», diagnostique le ministre socialiste. Pour lui, les dirigeants de l'UMP jouent à «qui séduira le plus les électeurs de Marine Le Pen» mais c'est la présidente du FN qui en bénéficiera.

Les députés écologistes estiment eux aussi que François Fillon se radicalise, en se rapprochant de la ligne de Patrick Buisson, l'influent conseiller de Nicolas Sarkozy durant la dernière campagne présidentielle, jugée trés «droitière». Pour Barbara Pompili, la coprésidente des députés écologistes, l'UMP est entraînée vers «une droitisation extrême». Elle déplore que «François Fillon s'éloigne de la ligne de modération qu'il avait prônée lui-même (...) Je trouve ça vraiment dommage. Moi, je ferai toujours la différence entre le FN et les partis dits républicains», affirme la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppetitj le mercredi 11 sept 2013 à 11:10

    L'association PS/PC extrême gauche c'est propre ? Oui pour gagner les élections messieurs du PS autrement vous n'auriez jamais eu le pouvoir même en 1981...

  • mipolod le mercredi 11 sept 2013 à 08:14

    Messieurs les politiques respectez les électeurs et leurs votes ! Le FN est un parti politique comme les autres.

  • M1531771 le mardi 10 sept 2013 à 22:32

    Qui c'est ce Hamon...?!? Ah oui c'est vrai un ministre qui essaye désespérément de faire parler de lui au risque (souvent) de dire n'importe quoi !!! MDR

  • M1531771 le mardi 10 sept 2013 à 22:28

    Attention messieurs du PS et de l'UMP, autour de moi de plus en plus de personnes sont acquis à la cause du FN et contrairement à ce que disent les médias, ils ne sont pas forcément ouvriés et autres employés, mais bien cadre, cadre sup, chefs d'entreprises et profession libérales !!!! Attention attention !

  • M1531771 le mardi 10 sept 2013 à 22:11

    On commence a avoir la chia.sse à droite, on a mal au ventre car on se rend compte que l'on a peut être fait une co.nnerie en méprisant et ignorant pendant 5 ans les Français.... Et bien maintenant, ils (droite et gauche) vont le payer cher, très cher...!!! Chaos ou pas, finalement ça ne sera pas pire avec le FN, ce pays est de toutes les façons foutu !

  • jbayart2 le mardi 10 sept 2013 à 21:57

    enfin il a compris!!!!nos socialoS donneur de leçon,,,quel différence entre front de gauche et front national????

  • M1531771 le mardi 10 sept 2013 à 21:52

    Que la droite panique...?!? C'est incontestable, pour ce qui est de sa droitisation, je pense que c'est une vue de l'esprit...rien de plus !