Fillon parle de "double bêtise" sur les heures supplémentaires

le
10
FILLON PARLE DE "DOUBLE BÊTISE" SUR LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES
FILLON PARLE DE "DOUBLE BÊTISE" SUR LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES

PARIS (Reuters) - La suppression de l'exonération de charges sociales sur les heures supplémentaires dans les entreprises de plus de 20 salariés est une "très très mauvaise nouvelle" et une "double bêtise", a jugé mardi l'ex-Premier ministre UMP François Fillon.

Cette refiscalisation des heures supplémentaires, promesse électorale du nouveau président de la République, François Hollande, est une des dispositions du projet de loi de finances rectificative actuellement examiné par le Parlement.

La droite, aujourd'hui dans l'opposition, tire à boulets rouges sur le détricotage d'une des mesures phare du quinquennat de l'ex-président Nicolas Sarkozy.

"C'est vraiment une double bêtise", a déclaré François Fillon sur France 2. "D'abord c'est une bêtise pour l'économie française qui a besoin de souplesse. On rigidifie une économie qui est déjà plus rigide que toutes les autres économies européennes, donc c'est vraiment le contraire de ce qu'il faudrait faire en temps de crise."

"Et puis, deuxièmement, c'est neuf millions de salariés qui auront du pouvoir d'achat en moins", a-t-il ajouté.

La défiscalisation des heures supplémentaires a été une des premières mesures prises par Nicolas Sarkozy et François Fillon en 2007, pour vider de sa substance la semaine de travail de 35 heures mise en place par le gouvernement de gauche de Lionel Jospin (1997-2002).

"Ça fait 30 ans que les socialistes pensent que c'est en partageant le travail qu'on améliore la situation économique du pays, ça fait 30 ans que les faits les démentent tous les jours", a commenté François Fillon.

Son ancien ministre du Travail, Xavier Bertrand, a récusé un des arguments mis en avant par le nouvel exécutif socialiste pour justifier la refiscalisation des heures supplémentaires.

"Quand on nous dit que les heures supplémentaires ont pris le travail des demandeurs d'emploi, qu'on me dise exactement combien cette mesure va créer d'emplois", a-t-il dit sur RTL. "Je n'aurai pas la réponse parce que ça ne créera aucun emploi."

"Aujourd'hui, malgré la crise, il y a des entreprises qui embauchent, il y a aussi des entreprises qui ont des carnets de commandes pleins et donc qui ont besoin de faire faire des heures en plus à leurs salariés", a-t-il ajouté. "Ceux qui font des heures supplémentaires ne volent le travail de personne."

Un autre ancien ministre de Nicolas Sarkozy, Jean-Louis Borloo, a aussi critiqué sur France-Info la refiscalisation des heures supplémentaires.

"Huit millions de Français, travailleurs, qui bénéficiaient ou bénéficient encore à cette heure-ci de cet avantage, ce n'est pas les grandes fortunes, ce n'est pas le patrimoine financier. C'est donc difficile pour ces salariés", a déclaré le président du Parti radical.

En revanche, le secrétaire général de la CGT a salué sur Europe 1 la suppression de l'exonération de charges sur les heures supplémentaires au nom de la défense de l'emploi.

"Je ne suis pas sûr que ce soit plus d'emploi", a dit Bernard Thibault. "Ce qui est sûr c'est qu'en ayant recours à davantage d'heures supplémentaires avec une mécanique d'incitation financière de la part de l'Etat (...) ça n'est pas neutre du point de vue de l'emploi."

Emmanuel Jarry

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le mardi 17 juil 2012 à 11:56

    Van cail : allez jusqu'au bout de votre pensée. A vous croire, si nous réduisions la semaine de travail à 17.5 heures, alors nous devrions doubler le nombre de salariés en France et le problème du chômage serait résolu. Bon sang, mais c'est bien sûr !

  • M3435004 le mardi 17 juil 2012 à 11:50

    Appeler subvention à l'emploi, le fait de matraquer un peu moins les gens sont d'accord pour travailler plus, c'est aussi honnête que de dire, pour justifier la hausse de la CSG, que nous allons faire l'économie de la TVA sociale .

  • jfvl le mardi 17 juil 2012 à 11:48

    van-cail: la charge de travail dans une entreprise n'est pas un gâteau à taille constante. Cessez de penser socialiste, pensez par vous-même. Les heures supplémentaires permettent la flexibilité dans l'organisation du travail d'une entreprise en fonction de l'urgence de ses commandes par exemple. Ce n'est la même organisation figée qu'un programme scolaire sur une année !

  • van-cail le mardi 17 juil 2012 à 11:22

    les heures sup. c'est bien du travail en moins pour les autres

  • bercam01 le mardi 17 juil 2012 à 10:56

    L'exonération des heures sup' : une belle c... comme toutes les subventions à l'emploi accordées aux entreprises. Ca coûte cher au contribuable et ça ne crée qu'un effet d'aubaine pour les patrons. Quand une affaire tourne, elle fait des heures sup' et si elle est en surchauffe permanente elle embauche, subventions ou pas : tout le reste, c'est du bla-bla...

  • jfvl le mardi 17 juil 2012 à 10:22

    Pour commenter cette décision ubuesque et contresens économique, je trouve que l'opposition emploi un langage chatié.

  • bigot8 le mardi 17 juil 2012 à 09:56

    en allemagne les contrat de travail sont sur 41 H

  • knbskin le mardi 17 juil 2012 à 09:46

    Hum ! La défiscalisation des heures sup, c'était une usine à gaz (-) inventée par Fillon-Sarkozy pour limiter les dégêts (+) des 35 h. (-), devenues très populaires à cause des ReuTeuTeu (-). Donc, il fallait supprimer sdans le dire. La gauche revient aux 35 h. (-), alors que la solution serait de supprimer carrément cette notion de durée légale du travail (++), qui avait du sens dans un monde taylorien, mais plus aucun aujourd'hui.

  • charleco le mardi 17 juil 2012 à 09:35

    C'est le monde à l'envers : pendant des décennies, les heures sup étaient fiscalisées comme tous les revenus et c'était naturel, aujourd'hui, on s'apercevrait qu'on s'est trompé durant tout ce temps. Allons donc! Si les travailleurs ont besoin de faire des heures sup, c'est parce que le salaire n'est pas suffisant, tout simplement. S'il y a des pics et des creux dans la production, il convient alors d'organiser le temps de travail, c'est cela qui est le plus compliqué.

  • bigot8 le mardi 17 juil 2012 à 09:24

    laissez les socialos se planter le chou ils sont incapables de produire quelque chose et vivent des autres ! le social a la française avec un gouvernement de gens ou de familles qui payent l Isf et qui soi disant connaissent les souffrances du peuple mdr