Fillon opposé «de toutes ses forces» au vote des étrangers

le
0
Le premier ministre a affirmé son opposition au droit de vote des étrangers qui doit selon lui passer par l'acquisition de la nationalité française et non correspondre à un «droit de vote à géométrie variable».

C'est devant les cadres de l'UMP que le premier ministre François Fillon a choisi de s'exprimer sur le sujet sensible du droit de vote des étrangers. «Je m'oppose de toutes mes forces au droit de vote des étrangers aux élections locales que la majorité socialiste du Sénat s'apprête à débattre et à adopter», a déclaré le premier ministre samedi. «Il y a plus grave : pour nous, le droit de vote ne se justifie pas par les impôts que l'on paye. C'est le résultat d'une volonté de partager un destin commun, c'est une volonté qui est scellée par l'acquisition de lanationalité française», a estimé le premier ministre, très applaudi.

«Je suis contre les communautarismes, c'est pourquoi je suis contre le droit de vote à géométrie variable», a également prévenu François Fillon. Selon lui, le droit de vote des étrangers «tourne le dos à notre tradition d'intégration, et l'intégration signifie que l'étranger qui souhaite jouir de tous les droits civiques est i

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant