Fillon ne cède rien à Aubry

le
1
VIDÉO - Jeudi soir sur France 2, le premier ministre a livré avec la première secrétaire du Parti socialiste un duel courtois, axé sur l'économie.

«M. Fillon» et «Mme Aubry» ont choisi de débattre à fleurets mouchetés. Pas de grandes chevauchées idéologiques, pas de grands discours sur l'état du monde. Martine Aubry, candidate contrariée à l'investiture lors de la primaire socialiste, venait jeudi défendre les couleurs de François Hollande dans «Des paroles et des actes». Tout comme Alain Juppé, longtemps présenté comme le présidentiable de la majorité, était venu défendre celles de Nicolas Sarkozy face à François Hollande. Et tout deux ont préféré l'approche technocratique pour tenter de déstabiliser leur adversaire.

Martine Aubry n'a pourtant pas réussi à faire bouger le premier ministre, pas plus qu'Alain Juppé, malgré son ascendant, n'avait su mettre en échec le candidat socialiste. Mais contrairement au ministre des Affaires étrangères, la première secrétaire du Parti socialiste, n'a pas choisi l'attaque frontale. Prudente, précautionneuse même, Martine Aubry a engagé un échange guind

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3101717 le vendredi 3 fév 2012 à 08:23

    Un doigt de mauvaise foi, deux cuillerées d'arguments fallacieux et on peut s'en sortir. Mais pour combien de temps ??