Fillon investi à Paris, le cas Dati pas réglé

le
2
Le premier ministre a été désigné mercredi soir candidat UMP dans la 2e circonscription de Paris par la commission nationale d'investiture de l'UMP, la situation de sa concurrente Rachida Dati restant, elle, à régler.

Forte dissidence en vue à droite à Paris… Nombre d'élus de la capitale n'ont pas attendu le résultat de la commission nationale d'investiture, mercredi soir, pour annoncer leur intention de se présenter quoi qu'il arrive. C'est le cas de Rachida Dati, maire du VIIe arrondissement, qui refuse le «parachutage» du premier ministre, François Fillon, investi «naturellement» dans la 2e circonscription, selon le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé. Dati pourrait glisser sur un autre territoire parisien.

Dans le XVIe, le député sortant Claude Goasguen trouvera face à lui David Alphand, conseiller de Paris, qui demande une primaire à l'UMP. Dans la circonscription redécoupée du sud du XVIIe, le sortant, Bernard Debré, a été investi au détriment de la maire du XVIIe, Brigitte Kuster. Tensions encore entre les VIe et XIVe. Le maire du VIe, Jean-Pierre Lecoq, a obtenu l'investiture sur la 11e «circo» qui est à 80 % sur le XIVe, où la conseillère

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5813061 le jeudi 12 jan 2012 à 07:30

    dans aucune circinscription et pour aucun parti, nous électeurs n'avons notre mot à direici c'est l'ump, ailleurs c'est le ps!!

  • M4314275 le jeudi 12 jan 2012 à 01:56

    Est-ce que les électeurs ont leur mot à dire ? L'UMP dispose de leurs bulletins de vote.