Fillon interpelle Hollande sur «la France qui se paupérise»

le , mis à jour le
77
Fillon interpelle Hollande sur «la France qui se paupérise»
Fillon interpelle Hollande sur «la France qui se paupérise»

Dans une lettre ouverte au chef de l'Etat, publiée dimanche dans le JDD, l'ancien Premier ministre François Fillon s'en prend vivement à François Hollande. S'adressant au chef de l'Etat, Fillon écrit : «Votre parole est inaudible et l'action de votre gouvernement à contresens des attentes du pays». Et il poursuit : «Il est insupportable de voir la France glisser hors de l'histoire et perdre la maîtrise de son destin alors qu'elle dispose de tous les atouts pour jouer un rôle majeur au XXIe siècle».

François Fillon estime que «la France que vous promettiez de réenchanter va mal. La colère gronde. Entendez-la !» Il exhorte le Président de la République à «déverrouiller la France» qui «se paupérise et recherche sa fierté perdue».

«Alors que le chômage et la dette atteignent des pics historiques, la tragédie grecque montre que la menace de la faillite n'est pas abstraite», poursuit l'ancien chef du gouvernement qui depuis deux semaines agite la crainte d'une faillite de l'Etat français, ne manquant pas de rappeler qu'en 2010 il s'était fait taper sur les doigts pour avoir utilisé cette expression. Plus loin, il se désole en ces termes: «Il vous reste deux ans, et aucune grande réforme à l'horizon». Quant à celles qui ont été mises en œuvre, «le Cice et la petite loi Macron», elles ne suffiront pas : «le navire est en cale sèche et vous attendez la mer».

Oubliez les échéances présidientielles

A propos de la crise grecque, François Fillon insiste: «votre activisme pour sauver Athènes éclipse temporairement nos propres échecs économiques, sociaux et financiers. (...) nous sommes l'un des maillons faibles de l'Union européenne alors que nous devrions être un de ses leaders».

«Oubliez les échéances présidentielles qui semblent guider vos moindres gestes», assène l'opposant Les Républicains qui ne pense qu'à ça. Fillon déroule ensuite une série de propositions : «Pour la croissance et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie le lundi 13 juil 2015 à 06:52

    Voilà enfin quelqu'un qui parle comme un chez d'Etat

  • kpm745 le dimanche 12 juil 2015 à 23:35

    Les Français sont appauvris surtout à cause des prix excessifs de l'immobilier dont Sarkozy et Fillon en sont les premiers responsables

  • M7313387 le dimanche 12 juil 2015 à 19:23

    Je rêve d'une France, où cette génération de : Politiciens, fonctionnaires, chefs d'entreprises, donneurs de leçons, élus de province... Prend son petit camping car... et lâche les commandes.... Vous voyez à peu prêt de quelle génération je parle?

  • jfvl le dimanche 12 juil 2015 à 15:15

    En lisant les réactions sectaires et orientées , je dirai qu'il prêche dans le désert . En clair la France abrite plus de grecs que nous pourrions le croire. Y a qu'à ! Faut qu'on ! Mais pas nous ! C'est la faute des autres !

  • gendrefr le dimanche 12 juil 2015 à 13:10

    fillon frappait d'amnesie selective: il n'a rien fait en temps que 1 er sinistre et se permet de donner des lecons, il est aussi responsable d'une dette de plus de 550 milliards d'euros. il ferait mieux de faire profil bas.

  • wanda6 le dimanche 12 juil 2015 à 13:08

    La dette souveraine est une vieille magouille entre la finance et les politiciens. Si cela tourne mal, qu'ils s'arrangent entre eux car le peuple n'a rien signé Commençons par abolir les privilèges des politiciens et des fonctionnaires de l'UE avant de critiquer le peuple !

  • soulamer le dimanche 12 juil 2015 à 12:21

    pour redinamiser certainnes regions on pourrait peut etre essayer d'encourager les retraité d'aller prendre l'air a la campagne ca desengorgerait certains villes et le climat a des vertues que le perrif parisien ignore

  • am013 le dimanche 12 juil 2015 à 12:06

    L'arrêt de la paupérisation passe par la suppression des aides sociales aux étrangers pour qu'elles soient attribuées uniquement aux français. Ensuite il faut arrêter d'accueillir tout le monde. Puis il faut surtout arrêter la corruption de l'argent public dont les gaspi ainsi évités pourraient être réaffectés intelligemment.Ça passe aussi par la suppression de tous les avantages de certaines professions y compris de celles des politiques et donc de le Fillon lui même.

  • calippe3 le dimanche 12 juil 2015 à 11:26

    oui des réformes sont possibles mais pas en appauvrissant les travailleurs les retraités mais en faisant des réformes juste pour tout le monde et pas en distribuant à tout va et encore moins à ceux qui ne sont là que pour ça, mais dans quel monde ils vivent ainsi que leurs conseillers, la colère arrive chez beaucoup mais personne ne sera responsable !!!!!!!!

  • calippe3 le dimanche 12 juil 2015 à 11:20

    et sans oublier l'assistanat distribué n'importe comment, on fait des enfants quand on a les moyens et combien ne les font que pour l'argent, plafonner les alloc à 3 enfants et utiliser l'argent à construire des crèches des maisons de retraites les gens vivent plus vieux mais comment, manque de structure d'aide et prendre aux retraités ce qu'ils ont acquit en se privant et en les appauvrissant ne va pas arranger les choses