Fillon explique sa différence avec Sarkozy

le
0
L'ex-premier ministre, qui fera sa rentrée dimanche dans la Sarthe, a suscité une polémique en affirmant avoir « une approche plus sereine et pragmatique » que l'ancien président.

Peu à peu, les pièces du puzzle se mettent en place pour mettre en perspective la rentrée politique de François Fillon, retardée d'une semaine à cause de son accident de scooter en Italie, fin juillet. Alors que l'actuel secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, doit officialiser sa candidature ce dimanche à Châteaurenard (Bouches-du-Rhône), l'ancien premier ministre, dont l'été a été endeuillé par le décès de sa mère, a occupé le terrain toute cette semaine: lancement de son site Internet (www.françoisfillon.org) mercredi, grande interview au Point jeudi, avant une réunion publique dimanche à Saint-Denis-d'Orques dans la Sarthe, le département de ses racines politiques, et un déplacement d'une journée le 30 août en Alsace.

À l'évidence, les fillonistes sont à l'offensive. Selon l'entourage de l'ancien premier ministre, «une centaine» de parlementaires, dont l'ancien président du Sénat, Gérard Larcher, vont lui servir de relais d'opinion, v...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant