Fillon et la fin de la durée légale du travail: quels impacts?

le , mis à jour à 11:27
20
François Fillon, vainqueur de la primaire de la droite à Paris, le 27 novembre 2016 ( AFP / Eric FEFERBERG )
François Fillon, vainqueur de la primaire de la droite à Paris, le 27 novembre 2016 ( AFP / Eric FEFERBERG )

François Fillon, le candidat de la droite à la présidentielle, propose de mettre fin à la durée légale de 35 heures, laissant aux entreprises la liberté de déterminer leur durée du travail. Quels seraient les impacts de la réforme ?

Seule serait fixée dans la loi une durée maximum hebdomadaire de 48 heures, selon la norme européenne. Le candidat renvoie la définition du temps de travail à la négociation d'entreprise, sauf pour les plus petites, où elle sera décidée au niveau de la branche.

Question: est-ce la fin des heures supplémentaires majorées?

Réponse: en théorie, non. La durée légale de 35 heures serait supprimée mais les entreprises "définiront le seuil effectif de déclenchement des heures supplémentaires" "par le biais d'accords" avec les syndicats, prévoit M. Fillon.

Cependant, les heures supplémentaires pourront disparaître ou seront moins nombreuses si les entreprises choisissent de relever le seuil.

Q: travaillera-t-on plus pour le même salaire?

R: tout dépend du niveau de salaire et du choix de l'entreprise. Un salarié payé au Smic verra obligatoirement son salaire augmenter s'il fait plus d'heures, pour respecter le taux horaire minimum.

Mais pour l'immense majorité des salariés au dessus du Smic, ce serait plus incertain.

Certes, "le taux horaire ne peut être modifié sans accord du salarié", rappelle Emmanuel Dockès, professeur de droit. Mais s'il refuse de travailler plus pour le même salaire, "l’employeur peut le licencier dans le cadre d’une procédure de licenciement économique individuel, comme le prévoit la loi travail", explique Sylvain Niel, avocat chez Fidal. Dans le projet du candidat de la droite, l'accord collectif s'imposera au contrat de travail individuel.

Mais seules les entreprises faisant face à des "difficultés économiques" pourraient être amenées à demander ce "sacrifice sur le salaire", estime cependant l'avocat.

"Ce que nous avons besoin de garder, c'est la motivation", rassure François Asselin, président de la CGPME, qui n'exclut pas des compensations financières.

Philippe Vidal, président d'un cabinet de conseil en ressources humaines, pointe néanmoins un risque pour les entrants sur le marché du travail "qui risquent de travailler plus pour un salaire probablement proche de ce qu'ils auraient eu avec la législation actuelle".

Q: le temps de travail sera-t-il forcément révisé?

R: "c'est à l'entreprise de décider" et négocier, explique François Bouvard, le coordinateur du projet de François Fillon, convaincu que la durée maximum de 48 heures est "un repoussoir qui devrait encourager la négociation".

Dans son projet, le candidat de la droite fait également valoir que "le passage à 39 heures dans la fonction publique donnera une indication du temps de travail cible" aux entreprises du secteur privé.

Faute d'accord avec les syndicats, la possibilité de référendum est envisagée "pour dépasser les blocages", selon M. Bouvard. "Il faudrait ne pas être obligé de passer systématiquement par la case syndicale car, sinon, cela ne fonctionnera pas dans les petites entreprises", demande instamment François Asselin.

Sans accord ni référendum positif, "les accords d’entreprise ou de branche en vigueur resteront valables", sauf si une loi prévoit le contraire, précise l'avocat Sylvain Niel.

In fine, la concurrence entre entreprises pourra s’accroître entre celles qui réussiront à baisser le coût horaire du travail et les autres, avec "un risque de dumping social" pour les salariés, selon Pascal Lokiec, professeur de droit social à Paris-Nanterre.

Q: est-ce que cela peut créer de l'emploi?

R: les avis divergent. Pour Mathieu Plane, économiste à l'OFCE, la mesure n'aura pas d'effet bénéfique à court terme, au contraire: "les entreprises vont être incitées à augmenter la durée du travail de leurs salariés plutôt qu'à embaucher".

A long terme, l'amélioration de la compétitivité pourrait créer des emplois. Selon Denis Ferrand, de CEO-Rexecode, "les indicateurs montrent qu'il y a une relation entre des règles de souplesse du marché du travail, d'organisation de la négociation et les performances en termes d'emplois".

Les deux économistes s'accordent sur le fait qu'il est impossible de chiffrer le nombre de créations d'emplois éventuelles.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9095115 hier

    Et puis stopper net les déficits.Interdire d'emprunter pour payer des dépenses publiques.Et réduire cette dette que le gros à encore augmenter pour payer ses co.nneries.2200 milliards!!!et si les taux d'intérêts remontaient et bien la la France serait faillite ou alors il faudrait augmenter encore les impots

  • M9095115 hier

    Oui tout e monde à 39 heures et 3 jours de carence pour tout le monde et retraite à 65 ans même pour la SNCF.Supprimer les financement par nos impots aux syndicats qui coulent ce pays;Revoir les 13,14 et 15 mois.Revoir les RTT

  • syroz il y a 2 jours

    fonctionnaires, sont eux meme en rage sur ce systeme : 2pers sur 5 de son service PRESENTENT slmt 2mois par an ! et elles touchent qd mm les primes de vacances ( quizz de cette prime dans privé ? )

  • syroz il y a 2 jours

    @mlt78, c'est qd meme bizarre les histoires de 13 et 14ieme voir equiv 15ieme pour certains : autour de moi, tous les fonctionnaires les touche..moi je suis a 0 .concernant la pension : le public, c'est basé sur les 6 derniers mois il me semble ... d'ou, les nbreuse promo de fin de carriere.. le privé c'est 20 ans !... et ne me lancez pas sur le jours de carences, on peut compter la difference nbr de base privé/public, et surtout nbr d'absences privé/public ! et la encore, des amis

  • dbrus il y a 2 jours

    Sarkozy l’avait compris, mais les idéologues au pouvoir se sont empressés de supprimer leur défiscalisation. Par ailleurs, puisque la durée de vie augmente, on pourrait même passer à 32 heures en augmentant l’âge de départ à la retraite pour profiter de la vie avant d’y être.

  • dbrus il y a 2 jours

    Puisque la productivité des travailleurs français est une des meilleure des pays développés, on n’a pas besoin de toucher aux 35 heures. Si c’est nécessaire, dans une petite entreprise où les personnes qualifiées sont difficiles à trouver sur le marché de l’emploi, et ou la quantité de travail ne justifie pas une embauche supplémentaire, on peut avoir recours aux heures supplémentaires.

  • mlt78 il y a 2 jours

    en réponse a Syroz 2Dans les grosses entreprises 13 , 14 mois.Comité d'entreprise pas dans la FP d'état retraites complémentaires avantageuses PAS dans la fonction publique-- heures supplémentaires PAYEES pas dans la FPC'est sûr que comparer des agriculteurs ou des petites boites à la FP , c'est logique .Comparez plutot avec Renault , l'OREAL , etc etc et vous verrez pourquoi des FONCTIONNAIRES DÉMISSIONNENT car leur traitement est trop faible !!!!

  • mlt78 il y a 2 jours

    en réponse a Syroz-- quand vous partirez en retraite , vous aurez une prime dans la fonction publique c'est ZERO-- votre retraite sera calculé sur votre VRAI salaire pour un fonctionnaire c'est 66 % de son traitement au mieux car le reste ce sont des primes pour eviter que le traitement soi inférieur au smic.-- dans les mutuelles , VOS jours de carences sont pris en compte PAS dans la fonction publique-- 32 h c'et dans CERTAINES COMMUNES TERRITORIALES et pas dans les autres FP

  • syroz il y a 2 jours

    et aligner le public/privé dans les DEUX sens, bien d'accord ...mais je cherche encore les avantages du privé par rapport au public ...qq'un peut m'aider ?

  • syroz il y a 2 jours

    qq'un a une petite piece pour servecom ? 38h/sem ? ou en incluant 3h de bouchons quotidiens? ^^ services publics qui marcheront moins ??? peut on considérer qu'ils marchent ? petit ex : 7sem pour une carte d'identité ou un passeport ! alors qu'en allant dans une ambassade FR, en 3 jours ils sont dispo.. ou sinon, zetes un des seuls a bosser.. faut aller voir le chef ...