Fillon et Copé remobilisent l'UMP

le
0
Le secrétaire général de l'UMP a mis ses troupes en garde contre «les observateurs qui prédisent les résultats avant» l'élection.

Que faire pour redonner à l'UMP l'envie d'y croire? Il y a la méthode Coué, bien sûr, mais elle semble avoir trouvé ses limites avec le succès de François Hollande au Bourget. François Fillon a donc essayé mardi la thérapie par l'exemple sur les députés, en s'en prenant avec une violence inédite au candidat du PS. «François Hollande désigne la finance mondiale comme bouc émissaire, a-t-il expliqué devant le groupe UMP. C'est assez criminel d'utiliser cet argument du bouc émissaire, qui existe depuis le Moyen Âge. Il l'a agité pour faire croire aux gens qu'il n'y a pas d'effort à faire.»«Le candidat socialiste renonce déjà à tous les efforts que nous avons faits pour réduire les déficits, a ajouté le premier ministre. Derrière ce discours irresponsable, il y a un matraquage fiscal et une société nivelée par le bas.»

Question de calendrier

Voilà pour l'argumentaire. Et les députés de la majorité sont priés d'y mettre du c½ur. «Nous devons montr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant