Fillon et Copé appellent à l'unité

le
0
Le premier ministre et le patron de l'UMP ont estimé samedi que la victoire de Sarkozy était «possible» en 2012.

Main dans la main, derrière Nicolas Sarkozy. Partageant l'estrade à l'occasion d'un séminaire de cadres de l'UMP, samedi à Paris, François Fillon et Jean-François Copé se sont efforcés d'apparaître unis et confiants dans la victoire en 2012. Même si les mots doux échangés sur scène pouvaient avoir un arrière-goût de fiel, comme ce soutien appuyé du premier ministre au secrétaire général de l'UMP, qui se voit reprocher son amitié avec l'intermédiaire en armement, Ziad Takieddine: «Je tiens à (lui) apporter mon appui le plus ferme face aux attaques calomnieuses dont il est l'objet», a commencé Fillon avec gourmandise, devant plusieurs centaines de cadres du parti majoritaire. Une réponse du berger à la bergère, alors que Copé ne perd pas une occasion de rappeler qu'il avait soutenu Fillon au moment de la polémique sur ses vacances égyptiennes, à l'invitation du président Moubarak. «L'unité? Une façade!, sourit un député. Ils font le service minimum.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant