Fillon et Copé affichent une unité forcée

le
1
Présidentielle oblige, les deux rivaux, qui nourrissent l'un et l'autre des ambitions pour 2017, ont provisoirement enterré la hache de guerre.

Sourires forcés pour les photographes: entre François Fillon et Jean-François Copé, c'est devenu une habitude. Les deux hommes ont affiché jeudi leur unité contrainte, lors d'un déjeuner au nouveau siège de l'UMP, dans le XVe arrondissement de Paris. «Très beau siège! s'est enthousiasmé Fillon. Fonctionnel, moderne. Belle réussite!»

Les deux hommes ont profité de ces agapes pour évoquer les suites du sommet social et la manière d'y associer la majorité, que la TVA sociale inquiète. Fillon réunira plusieurs cercles de parlementaires à Matignon, dès la semaine prochaine. La campagne ainsi que les dernières investitures litigieuses pour les législatives étaient également au menu. Une réunion d'arbitrage s'est tenue jeudi soir à l'Élysée. Selon une source proche du dossier, le cas de Rachida Dati, qui n'a pas eu l'investiture dans la 2e circonscription de Paris mais veut se présenter dans la capitale, n'était pas à l'ordre du jour. Copé souhaite pourtant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le vendredi 20 jan 2012 à 13:56

    JPi - Pas de solution proposée par Sarkozy ou Hollande pour réduire les dépenses de l’état, rien qu’augmenter les impôts. Je propose la : « Fin des abus ». 1- Fin des 35 h , 2 -Plafonnement des retraites , 3- réduction (-20%) des salaires et retraites de la fonction publique européenne , 4 - fin des niches fiscales. 5 - Taxation à mort des parachutes dorés, des primes, des salaires mirobolants et des sociétés qui permettent ces détournements d’argent. « PARTAGER PLUS, LA PEUR EN MOINS »