Fillon, Copé, Sarkozy : «pas de confrontation»

le
0
VIDÉO - À l'UMP, on minimise les déclarations de François Fillon, selon lesquelles il sera candidat «quoi qu'il arrive» en 2017. Mais beaucoup estiment qu'il est trop tôt pour envisager la bataille pour la présidentielle.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant