Fillon/Copé : le match des clubs

le
0
Jean-François Copé et François Fillon peuvent compter sur leurs associations politiques, Génération France et France.9, pour structurer leurs réseaux et financer leur campagne pour la présidence de l'UMP.

On les appelle «think-tank», «clubs politiques» ou «micro-partis». Inconnues du grand public, ces chapelles se sont multipliées ces dernières années, principalement à droite. Leurs statuts fixent pudiquement comme objectif de «faire vivre le débat d'idées», mais, dans les faits, ces structures servent surtout à consolider un réseau et récolter des fonds en vue d'une échéance électorale. La course à la présidence de l'UMP ne fait pas exception. Par souci d'équité, le parti devrait mettre à la disposition des candidats de modestes budgets de campagne - 50.000 euros par candidat lors du dernier congrès de 2004. Pas de quoi mener une offensive d'envergure. François Fillon et Jean-François Copé l'ont d'ailleurs bien compris: ils comptent sur leurs écuries respectives, France.9 et Génération France, pour s'émanciper du parti avant le congrès de novembre.

» France.9, en phase de réactivation

Logo de France.9. DR.
Logo de France.9. DR.

Créée en 2002, l'association pr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant