Fillon - Copé : atouts et handicaps

le
0
Le secrétaire général de l'UMP joue la carte des militants face à l'ancien premier ministre qui, lui, compte sur sa popularité et sa longévité à Matignon pour lui disputer la présidence du parti.
Jean-François Copé, le plus volontaire

o Atouts

Copé a travaillé le terrain pour obtenir le poste qu'il convoite depuis sa désignation à la tête de l'UMP. Et ce sont les militants qui éliront leur président. Sa loyauté vis-à-vis de Sarkozy a fait taire ceux qui le soupçonnaient de souhaiter sa défaite. Il a pris Fillon de vitesse en matière de démocratie en promettant d'organiser les «sensibilités» de l'UMP.

o Handicaps

Copé n'est pas assuré d'être réélu aux législatives. Dans sa circonscription, la 6e de Seine-et-Marne, Sarkozy a devancé Hollande (51,99 % contre 48,01 %), mais le maire de Meaux est sur la «liste noire du FN», qui l'avait déjà fait battre en 1997. En appliquant à la lettre la «ligne Buisson», il a droitisé sa propre image et celle de l'UMP, où les centristes se plaignent d'être moins bien traités que la Droite populaire. Sur les sujets économiques, c'est Fillon qui a pris l'avantage.

o Soutiens publics

Christian...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant