Fillon au front pour défendre la rigueur

le
0
Le premier ministre recevra François Bayrou et Jean-Pierre Chevènement jeudi pour évoquer la règle d'or

Alors que le chef de l'État, qui prépare «son» G20, tâche de garder de la hauteur, le premier ministre est prié de monter au front pour défendre la rigueur. Une position délicate, à huit mois de la présidentielle. Devant les députés UMP, rentrés à Paris mardi pour débattre du plan d'aide à la Grèce et des premières mesures du plan de rigueur, dévoilé le 24 août, François Fillon a vanté un «plan d'ajustement qui ne remet pas en cause les choix économiques que nous avons faits». Le chef du gouvernement a surtout appelé les élus à l'unité, au lendemain des critiques émises ce week-end par Jean-Pierre Raffarin, opposé à la hausse de la TVA sur les parcs à thème, l'une des mesures du plan.

Les députés ont finalement obtenu du gouvernement qu'il lâche du lest sur les plus-values immobilières et les parcs à thème. Cette dernière mesure est abandonnée au profit d'une taxe sur l'hôtellerie de luxe. Sévère, Fillon a demandé que chacun «assume»

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant