Fillon accélère, Copé temporise

le
0
Les prétendants à la présidence du parti ont arrêté des calendriers distincts pour leur campagne interne.

Mettre Jean-François Copé sous pression et faire la démonstration des forces fidèles à François Fillon. Après Valérie Pécresse la semaine dernière, c'était au tour de Laurent Wauquiez de se prononcer mercredi en faveur de l'ancien premier ministre dans la bataille qui l'oppose au secrétaire général de l'UMP. Le député de Haute-Loire poussait plus loin en conseillant même à son collègue de Seine-et-Marne de renoncer à briguer la présidence de l'UMP. «Jean-François Copé aura à c½ur de mettre l'intérêt supérieur de notre famille politique avant tout. Ses capacités d'organisateur et son dynamisme seront très précieux dans une équipe au côté de François Fillon», expliquait-il au Figaro.

Cette prise de position de Laurent Wauquiez est moins surprenante que celle de Valérie Pécresse : depuis 2007, les deux hommes sont passés de la brouille politique à la haine réciproque. Les différentes déclarations en faveur de Fillon sont cependant complém

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant