Fillette kamikaze sur un marché au Nigeria, 16 morts

le
0

(Précisions) MAIDUGURI, Nigeria, 10 janvier (Reuters) - Une bombe fixée sur le corps d'une fillette âgée d'une dizaine d'années a explosé samedi sur un marché très fréquenté de la ville de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, faisant au moins 16 morts et une vingtaine de 20 blessés, apprend-on auprès des services de sécurité. "Les engins explosifs étaient attachés autour de son corps et la fillette n'avait pas l'air d'avoir plus de dix ans", a déclaré un policier. Les attentats à la bombe sont fréquents à Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno, au coeur de la zone où évoluent les islamistes de Boko Haram. Selon les services de sécurité nigérians, la bombe a explosé à 12h15 (11h15 GMT). En plus de celui de la fillette, seize corps au moins ont été dénombrés dans un hôpital de la ville en milieu d'après-midi, a déclaré à Reuters Zakariya Mohammed, membre d'une unité civile ayant aidé à transporter les blessés. Il a cité le chiffre de 27 blessés au Borno Medical Hospital et a indiqué que d'autres avaient été transférés dans d'autres établissements. Les Etats de Borno, Yobe et Adamawa, situés dans le nord-est du Nigeria, sont les plus affectés par l'insurrection de Boko Haram, lancée il y a cinq ans. Les violences liées aux attaques du mouvement islamiste ont fait plus de 10.000 morts l'an dernier. A Damaturu, capitale de l'Etat de Yobe, l'armée nigériane a réussi à repousser une attaque islamiste vendredi soir, selon des témoins et un journaliste de Reuters. Plusieurs bâtiments ont été incendiés par les rebelles, dont un poste de police et une mosquée. Le porte-parole du ministère de la Défense, le général Chris Olukolade, a déclaré que cinq soldats avaient été blessés dans les combats. Le nombre de victimes civiles n'a pas encore été déterminé. Par ailleurs, samedi après-midi, la voiture d'un suspect qui venait d'être interpellé a explosé devant le commissariat central de Potiskum, dans l'Etat de Yobe. L'explosion a fait deux morts, dont un policier. (Isaac Abrak à Kaduna, Lanre Ola à Maiduguri et Joe Hemba à Damaturu; Danielle Rouquié et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant