Filippetti s'inquiète pour la culture dans les villes FN, Le Pen s'insurge

le
14
Filippetti s'inquiète pour la culture dans les villes FN, Le Pen s'insurge
Filippetti s'inquiète pour la culture dans les villes FN, Le Pen s'insurge

«Qu'elle fasse son travail !» Marine Le Pen ne décolère pas après les propos d'Aurélie Filippetti sur le devenir de la culture dans les villes gérées par le Front national. La présidente du FN a jugé jeudi «scandaleux» que la ministre de la Culture «s'attache à stigmatiser» les mairies remportées par son parti fin mars.

Interrogée mercredi par BFMTV, Aurélie Filippetti avait de nouveau déclaré qu'elle serait très attentive au sort des associations culturelles dans ces cités frontistes. «C'est très préoccupant parce que par le passé quand il y a eu des villes Front National, les premières ciblées ont toujours été les associations culturelles», a-t-elle souligné. 

«Pour le moment, on surveille les déclarations faites par certains élus qui ont dit qu'ils allaient étudier les subventions aux associations culturelles en fonction de certains critères et il ne faut pas que cela s'assimile à de l'arbitraire», a ajouté la ministre, citant la ville de Beaucaire (Gard).

VIDEO. Aurélie Filippetti interrogée sur BFM à propos des villes FN (à partir de 7')

Réagissant à la décision du chanteur Patrick Bruel de ne pas se produire dans les villes gérées par le FN, Aurélie Filippetti a par ailleurs estimé que «chacun a sa liberté et en particulier les artistes doivent pouvoir faire leur propre choix». «Moi en tant que ministre je soutiendrai la présence d'associations culturelles, d'événements culturels dans les villes Front National», a-t-elle affirmé.

Des propos qui ont fait sortir de ses gonds Marine Le Pen. «Je trouve scandaleux qu'une ministre de la République s'attache comme cela à stigmatiser quelques municipalités qu'elle mettrait en quelque sorte sous un contrôle particulier», a lancé l'eurodéputée sur i>TELE.

Et la présidente du FN de s'interroger : «A que titre ferait-elle cela ? Car enfin la démocratie a parlé, les maires ont été élus par leurs administrés. A quel ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fgino le jeudi 24 avr 2014 à 13:00

    le FN ne fera pas pire que le PS !! allez allez Mme le miniministre de la c u lture !!

  • jbellet le jeudi 24 avr 2014 à 12:36

    y a t'il moins de culture a Orange depuis que la mairie est géré par un maire du front? non, donc la ministre polémique pour rien l'argent y est mieux dépensé, la ville ne fait plus de cheque en blanc aux associations culturelles; peut on le reprocher au maire

  • M1531771 le jeudi 24 avr 2014 à 12:17

    C'est sur qu'avec ce qu'offre la gauche en matière de culture, nous n'avons vraiment pas de quoi nous inquiéter...!!! lol

  • M7097610 le jeudi 24 avr 2014 à 12:07

    Au fait, pourquoi le ministère de la culture ne prend pas à sa charge le trou de l'Unedic lié au financement du chômage des intermittents ?

  • fgino le jeudi 24 avr 2014 à 12:05

    et moi je m'inquiète du respect de la démocratie et de l'expression du peuple face à une élection !! Cette nana qui a été choisie par Hollande pour je ne sais quelle compétence n'est pas élue que je sache ....

  • fgino le jeudi 24 avr 2014 à 12:02

    et moi je m'inquiète du niveau culturel de nos enfants !!!

  • M7097610 le jeudi 24 avr 2014 à 12:01

    les maires gèrent enfin et Aurelie dépense... Il est normal qu'elle pleurniche mais ce n'est pas elle qui gouverne, ce sont les électeurs. Le PS a pris une claque pour lui rappeler cette évidence...

  • M3366730 le jeudi 24 avr 2014 à 11:58

    Eh bien sur, c'est le Gvt qui financera ces associations d'assistés avec notre argent !Qu'ils s'occupent plutôt de gérer correctement les finances public, a vomir ces gens !

  • fgino le jeudi 24 avr 2014 à 11:54

    et moi je m'inquiète du niveau de télé publique !!

  • 32530041 le jeudi 24 avr 2014 à 11:47

    quand elle aspirait la durite de Cahuzac , elle n'avait pas ces états d’âme