Filippetti accuse Amazon de dumping

le
0
Le Syndicat de la librairie française (SLF) a attaqué en justice le géant américain pour concurrence déloyale. Il a gagné en première instance, mais Amazon a fait appel.

Les libraires ont bu du petit-lait lundi à Bordeaux. À l'occasion de la deuxième édition des Rencontres nationales de la librairie, la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, n'a pas mâché ses mots pour décrire le comportement d'Amazon sur le marché de l'édition, accusant nommément le site de vente en ligne de «dumping». «Aujourd'hui, tout le monde en a assez d'Amazon qui, par des pratiques de dumping, casse les prix pour ensuite pénétrer sur les marchés et ensuite faire remonter les prix une fois qu'ils sont en situation de quasi-monopole», a lancé la ministre, qui a indiqué réfléchir à interdire le cumul de la gratuité des frais de port - ce que propose Amazon - avec la remise de 5 % sur le prix des livres autorisée par la loi Lang sur le prix unique. Une mesure qu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant