"Figlarz Action Stunts", le combat dans la peau

le
0
Alain Figlarz a découvert Bruce Lee dans le film culte La Fureur du dragon. Début d'une longue histoire d'amour avec le cinéma et les arts martiaux.
Alain Figlarz a découvert Bruce Lee dans le film culte La Fureur du dragon. Début d'une longue histoire d'amour avec le cinéma et les arts martiaux.

Leurs noms n'évoqueront rien au grand public. Sans eux, pourtant, les films d'action les plus célèbres de ces quinze dernières années n'auraient pas tout à fait la même saveur, ni autant de succès. Leurs principaux faits d'armes à l'étranger : le premier Jason Bourne (La Mémoire dans la peau), la trilogie des Taken, Danny The Dog, Colombiana, Malavita ou encore Expendables 3.

En France, leur filmographie est tout aussi évocatrice pour les amateurs du genre : Le Pacte des loups, Nid de guêpes, 36 Quai des Orfèvres, MR 73, Yamakasi, De rouille et d'os ou, plus récemment, Lucy. En fait, l'équipe de la Figlarz Action Stunts est derrière bon nombre de productions qui ont soit cartonné au box-office, soit marqué l'esprit des spectateurs.

Les architectes de l'action

Devant ou derrière la caméra, le rôle de la Figlarz Action Stunts Team ? emmenée par Alain Figlarz et composée d'Ibrahima Keita dit "IB", Oumar Diaouré, Laurent Demianoff, Franck Merenda, Stéphan Orsolani, Sébastien Pérès et Frédéric Alhinho ? est simple : ce sont eux qui pensent, font, jouent, coordonnent et mettent sur pied les scènes d'action des films auxquels ils participent. Des architectes de l'action. Des couteaux suisses sur un plateau de cinéma, puisqu'ils peuvent à la fois jouer leurs propres cascades, les faire jouer aux comédiens en les préparant physiquement et aider les réalisateurs dans la réflexion...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant