Fifagate-La Suisse enquête sur 133 transactions douteuses

le
0
    ZURICH, 14 décembre (Reuters) - Les autorités suisses 
passent en revue 133 transactions financières suspectes liées à 
l'attribution par la Fifa des Coupes du monde 2018 et 2022 à la 
Russie et au Qatar, a-t-on appris lundi auprès du Ministère 
public de la confédération (MPC). 
    Dans une réponse écrite à Reuters, une porte-parole du MPC a 
précisé que ces mouvements suspects provenaient de signalements 
du Bureau de communication en matière de blanchiment d'argent 
(MROS), un service rattaché à l'Office fédéral de la police 
spécialisé dans la traque des transactions douteuses. 
    "Ces informations sont liées aux procédures en cours au 
niveau pénal concernant l'attribution des Coupes du monde 2018 
et 2022", a-t-elle ajouté. 
    En août, le précédent pointage effectué par le MPC indiquait 
que les enquêteurs ne travaillaient que sur 103 cas suspects. 
    La Russie et le Qatar se défendent de toute malversation 
dans le processus qui a conduit à la victoire de leurs 
candidatures. 
    Parallèlement à la justice suisse, la justice américaine 
enquête de son côté sur certaines pratiques financières de la 
Fifa, l'instance mondiale de gouvernance du football. Elle a 
inculpé à ce stade 27 responsables du football mondial dans le 
cadre d'un pacte de corruption présumé autour des droits de 
retransmission télévisée et des droits marketing de compétitions 
de football. 
    Douze cadres travaillant dans le marketing sportif et deux 
sociétés de ce secteur font également l'objet d'une inculpation 
outre-Atlantique. 
     
    PRESSION SUR LES BANQUES 
    La justice américaine enquête également sur des flux 
financiers douteux via des banques. Selon le Financial Times, 
les procureurs menaceraient de sanctionner les banques qui 
refusent de transmettre des informations sur des activités 
suspectes autour de comptes bancaires liés à la Fifa. 
    Agissant sur une demande d'assistance légale émanant des 
Etats-Unis, les autorités judiciaires suisses ont accepté de 
partager avec les procureurs américains des informations 
concernant cinq cas, a dit un porte-parole de l'Office fédéral 
de la justice (OFJ) de Berne. 
    Les noms des banques concernées n'ont pas été rendus 
publics. Mais les actes d'inculpation du département américain 
de la Justice mentionnent au moins deux banques de Zurich, 
Julius Baer  BAER.VX  et la filiale suisse de l'établissement 
israélien Hapoalim BM  POLI.TA . 
    De leur côté, UBS  UBSG.VX  et Credit Suisse  CSGN.VX  ont 
annoncé avoir reçu des requêtes officielles relatives à leurs 
relations bancaires avec des personnes physiques et morales 
liées à la Fifa et fait savoir qu'elles coopéraient. 
 
 (Michael Shields; Henri-Pierre André pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant