FIFA: un ancien vice-président plaide coupable de corruption

le
0
UN ANCIEN VICE-PRÉSIDENT DE LA FIFA PLAIDE COUPABLE DE CORRUPTION
UN ANCIEN VICE-PRÉSIDENT DE LA FIFA PLAIDE COUPABLE DE CORRUPTION

NEW YORK (Reuters) - Alfredo Hawit, ex-vice-président de la FIFA, a plaidé coupable lundi devant un tribunal fédéral de Brooklyn des accusations de corruption le visant dans l'enquête sur les pratiques frauduleuses au sein de la Fédération internationale de football.

Hawit, originaire du Honduras, fait partie d'un groupe de 42 dirigeants et sociétés visés par une procédure de la justice américaine sur des malversations financières dépassant 200 millions de dollars lors de l'attribution de droits de retransmissions télévisées et de marchés publicitaires à l'occasion de tournois et de matches de football.

Alfredo Hawit, ex-président de la Concacaf (confédération des pays d'Amérique du Nord et d'Amérique centrale), a reconnu les charges de complicité de racket, de fraude électronique et d'obstruction à la justice.

Il devra acquitter une amende de 950.000 dollars dans le cadre d'un accord négocié avec la justice américaine.

"Je savais que ce n'était pas bien d'accepter ces pots-de-vin", a déclaré Hawit s'exprimant en espagnol. Ses propos étaient traduits.

Alfredo Hawit a été arrêté le 3 décembre dans un hôtel de Zurich en même temps que l'ancien président de la confédération sud-américaine de football (Conmebol) Juan Angel Napout.

Jusqu'à présent, quinze personnes et deux sociétés de marketing sportif ont plaidé coupable dans cette affaire.

(Nate Raymond; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant