Fifa : Sepp Blatter ne sera pas candidat à la présidence en 2016

le , mis à jour le
0
Le président démissionnaire de la Fifa Joseph Blatter a affirmé lundi à Zurich qu'il ne serait pas candidat à sa propre succession à la tête de l'instance mondiale du football.
Le président démissionnaire de la Fifa Joseph Blatter a affirmé lundi à Zurich qu'il ne serait pas candidat à sa propre succession à la tête de l'instance mondiale du football.

 

Le président démissionnaire de la Fifa, Joseph Blatter, a mis les choses au point lundi : il ne se représentera pas à sa propre succession lors de l'élection d'un nouveau président en février 2016, pour laquelle Michel Platini réfléchit en revanche à se porter candidat. Poussé à la démission après "le tsunami", selon ses propres mots, qui a balayé la Fifa avec l'arrestation de 7 de ses dirigeants fin mai, Sepp Blatter a également promis de mettre à profit les 7 mois qui le séparent de l'élection pour engager des réformes. "Je ne serai pas candidat à l'élection du 26 février, il y aura l'élection d'un nouveau président", a assuré le Suisse, qui s'exprimait à Zurich après la décision du conseil exécutif de la Fifa de fixer au 26 février 2016 l'élection d'un nouveau président.

Sa conférence de presse a été retardée par un incident cocasse : l'irruption d'un humoriste britannique qui lui a jeté au visage des faux billets, alors que l'instance mondiale du football fait face au plus grand scandale de corruption de son histoire.  « Où est ma sécurité ? » a demandé, incrédule et quelque peu paniqué, le président démissionnaire de la Fifa, juste après l'irruption de Simon Brodkin devant son pupitre alors qu'il s'apprêtait à répondre aux questions de journalistes.

Le comédien a d'abord tendu un billet de banque à Sepp Blatter, avant de jeter d'autres dollars, factices, en direction du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant