FIFA : Michel Platini abat sa dernière carte devant le Tribunal arbitral du sport

le
0
Michel Platini à son arrivée au Tribunal arbitral du sport, à Lausanne, vendredi 29 avril.
Michel Platini à son arrivée au Tribunal arbitral du sport, à Lausanne, vendredi 29 avril.

Suspendu six ans par la Fédération internationale de football, le président de l’UEFA est entendu, vendredi, par les juges du Tribunal arbitral du sport, à Lausanne.

L’épilogue du conflit entre Michel Platini et les instances disciplinaires de la Fédération internationale de football (FIFA) se joue, vendredi 29 avril, à Lausanne, et plus exactement au château de Béthusy, superbe bâtisse érigée à la fin du XVIIIe siècle. Escorté de ses avocats Thibaud d’Alès, Yves Wehrli, et de son conseiller juridique, Thomas Clay, l’ex-numéro 10 des Bleus est arrivé à 7 h 30 au siège du Tribunal arbitral du sport (TAS) pour une audience décisive.

Radié six ans par la principale instance du ballon rond, le président élu l’Union des associations européennes de football (UEFA) joue sa survie politique et espère être blanchi avant le 10 juin, jour de l’ouverture de l’Euro 2016, organisé dans l’Hexagone. « Je vais bien. Aujourd’hui, c’est le début du match, un nouveau match, une finale, et on est tous sur la même ligne. Je suis optimiste, on va gagner », a-t-il assuré à son arrivée au siège du TAS.

Trois juges « indépendants » « Platoche » sera auditionné par trois juges « indépendants ». « Les arbitres doivent n’avoir aucun lien particulier avec l’une ou l’autre des parties et n’avoir joué aucun rôle dans l’affaire en question », explique le TAS. L’icône et ses défenseurs ont désigné comme arbitre l’expert suédois Jan Paulsson, ancien président de la Cour d’arbitrage international de Londres. Le comité d’éthique de la FIFA a, lui, jeté son dévolu sur le Suisse Bernard Hanotiau, membre du barreau de Bruxelles et de Paris, et qui, d’après son CV, est « i...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant