Fifa : la Palestine renonce à demander la suspension d'Israël

le
0
Fifa : la Palestine renonce à demander la suspension d'Israël
Fifa : la Palestine renonce à demander la suspension d'Israël

Le président de la Fédération palestinienne de football, Djibril Rajoub, a annoncé ce vendredi lors du congrès de la Fifa que sa fédération renonçait à sa demande de suspension d'Israël, résolution qui figurait à l'ordre du jour du 65e congrès de l'instance mondiale du football à Zurich. Benjamin Netanyahu s'est immédiatement félicité de l'«échec» de cette «provocation palestinienne». 

«J'ai décidé de retirer la demande de suspension», a déclaré Djibril Rajoub, à la tribune du congrès, alors que la Palestine souhaitait à l'origine une suspension de la fédération israélienne, coupable selon elle de complicité avec les agissements des autorités israéliennes liés à l'occupation des Territoires palestiniens. Israël s'est immédiatement réjoui de ce rebondissement. «Le résultat des discussions à la Fifa est positif et je me félicite du fait que nous ne soyons pas arrivés à une situation absurde dans laquelle un Etat comme Israël aurait été suspendu d'un organisme dont la vocation est avant tout sportive», a indiqué la ministre adjointe des Affaires étrangères Tzipi Hotovely dans un communiqué.

«Beaucoup de mes collègues, attachés à l'éthique et aux valeurs du jeu, m'ont dit combien il était pénible pour eux de voir la question de la suspension soulevée au sein de notre famille», a expliqué Djibril Rajoub. Le président de la Fédération israélienne de football, Ofer Eini, a souligné ensuite que «le football doit servir comme un pont vers la paix». Instant symbolique, Ofer Eini, a traversé toute la salle des congrès pour serrer la main de son homologue palestinien. «Travaillons ensemble», lui a-t-il lancé.

Sepp Blatter démine le terrain

Et du travail, il y en a… La Palestine, membre de la Fifa depuis 1998, reproche à la fédération israélienne ne pas dénoncer les restrictions imposées par l'armée israélienne aux déplacements de joueurs palestiniens ou de tolérer des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant