FIFA : Hayatou accusé

le
0
FIFA : Hayatou accusé
FIFA : Hayatou accusé
Issa Hayatou, Jacques Anouma et Amos Adamu, alors représentants de la CAF au comité exécutif de la FIFA, auraient touché chacun 1,5 million de dollars pour donner leur voix au Qatar lors du vote d'attribution du Mondial 2022.

Les révélations continuent au sujet de l’attribution du Mondial 2022 au Qatar, fin 2010. Phaedra Almajid, ancienne membre du comité de candidature du Qatar, a levé un nouveau coin du voile dans un documentaire diffusé la semaine dernière par la chaîne de télévision allemande ARD. La lanceuse d’alerte avait nourri en décembre dernier les soupçons de corruption à l’encontre de l’émirat, précisant que trois dirigeants de la Confédération africaine de football, membres du comité exécutif de la FIFA, étaient dans le coup. Elle a cette fois donné des noms : les trois dignitaires en question ne sont autres qu’Issa Hayatou, président de la CAF depuis 1988, son ancien rival ivoirien Jacques Anouma et le Nigérian Amos Adamu, déjà suspendu pour corruption. Les trois hommes auraient touché chacun un million et demi de dollars en échange d’un vote en faveur du Qatar lors de l’attribution de la Coupe du monde 2022. L’accord de corruption aurait été conclu en janvier 2010, en marge du Congrès de la CAF à Luanda. Un Congrès financé à grands renforts de pétrodollars par le… Qatar, avec lequel la CAF n’a depuis cessé de renforcer sa coopération.

P.J (Rédaction Football365/FootSud)

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant