Fifa : Gianni Infantino élu président au second tour

le , mis à jour à 19:04
0
Fifa : Gianni Infantino élu président au second tour
Fifa : Gianni Infantino élu président au second tour

Après 17 ans de règne de Sepp Blatter, la Fifa a un nouveau président. Gianni Infantino a été élu ce vendredi à Zurich lors du congrès extraordinaire de la fédération internationale. Au second tour de vote, le secrétaire général de l'UEFA a récolté 115 voix (104 étaient nécessaires pour obtenir la majorité absolue). Il a devancé le cheikh Salman (88 voix), le prince Ali (4 voix) et le Français Jérôme Champagne (aucune voix) 

A l'issue du premier tour de scrutin, aucun des quatre candidats n'avait obtenu la majorité des deux tiers nécessaires pour être élu. 88 fédérations nationales avaient voté pour Gianni Infantino contre 85 pour le cheikh Salman. Le prince Ali avait obtenu 27 voix. Quant Jérôme Champagne, il avait récolté que 7 voix. Peu avant le début de l'élection, dont le vote avait commencé vers 13h45, le Sud-Africain Tokyo Sexwale avait annoncé son retrait de l'élection lors de son discours de présentation.

Une fois les résultats proclamés, l'ancien bras droit de Michel Platini à l'UEFA a pris la parole et promis de «restaurer l'image de la Fifa». «La Fifa a connu des moments tristes, des moments de crise. Ces temps sont terminés», a-t-il affirmé, ajoutant qu'une «nouvelle ère» s'ouvrait pour la fédération internationale, «une ère où le football sera de nouveau au premier plan».

Le président de la fédération française (FFF) Noël Le Graët s'est félicité du résultat de l'élection, estimant qu'Infantino est «l'homme de la situation». «Je lui apporte tout mon soutien et la FFF sera à son service pour mener à bien le renouveau de la Fifa», a-t-il assuré dans un communiqué.

VIDEO. Le Graët : «Le monde a besoin de la FIFA»

Des réformes pour retrouver de la crédibilité

Dans son discours de présentation, avant le début du vote, Gianni Infantino a promis de «redistribuer 25% des revenus de la Fifa aux fédérations» s'il était élu à la tête de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant