Fifa : faute d'isoloirs transparents, le prince Ali veut reporter l'élection

le , mis à jour à 14:06
0

Des isoloirs au coeur des crispations. Le prince jordanien Ali, l'un des cinq candidats à la présidence de la Fifa, a saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour demander le report de l'élection prévue vendredi, ont indiqué ce mardi ses avocats français. Le TAS doit se prononcer jeudi.

Ce recours est motivé par le fait que la «Fifa s'est opposée à (la) demande de procédure accélérée» du Prince Ali pour la mise en place d'isoloirs transparents lors du vote, selon un communiqué des avocats parisiens Me Francis Szpiner et Renaud Semerdjian.  Cet épisode intervient alors que l'élection de la Fifa est marquée par un scandale de corruption ayant contraint Joseph Blatter à quitter la présidence et empêché Michel Platini de se présenter.

Pour les avocats du Prince Ali, la Fifa s'est opposée à la procédure accélérée «afin que ces questions ne puissent être tranchées avant le 26 février», jour de l'élection. La demande d'installation d'isoloirs transparents avait fait l'objet d'une première saisine du TAS, la plus haute juridiction sportive basée à Lausanne, par le Jordanien lundi.

Eviter que des votants photographient leur bulletin

«Au lieu d'accepter la proposition faite par le prince Ali de mettre à disposition des isoloirs transparents, nous constatons que la Fifa ne formule qu'une simple demande faite aux votants de 'laisser (leur téléphone mobile) au moment où ils iront voter'», dénoncent les deux avocats dans leur communiqué. «Cette attitude est incompréhensible, sauf à vouloir s'obstiner à ne pas garantir la transparence des opérations de vote et la sincérité du scrutin», poursuivent-ils.

Les avocats avaient annoncé dès samedi cette demande du prince Ali pour la mise en place d'isoloirs transparents lors de l'élection du président de la Fifa vendredi, un scrutin lors duquel les 209 fédérations nationales membres de la Fifa devront désigner le successeur du Suisse Joseph ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant