Fichiers ADN : 1100 crimes élucidés en Europe

le
0
Depuis un an, les policiers de sept pays échangent automatiquement des données génétiques.

Lancée dans des traques à l'échelle européenne afin de capturer des criminels en cavale qui ignorent les frontières, la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) entre dans une nouvelle ère. Grâce à la récente mise en œuvre d'un traité signé dans la petite ville de Prüm, en Allemagne, les limiers français peuvent désormais échanger des milliers de données génétiques sur des affaires non élucidées avec six autres pays européens (Belgique, Luxembourg, Hollande, Allemagne, Autriche et Espagne).

Selon nos informations, ces croisements inédits ont déjà permis d'élucider plus de 1100 énigmes criminelles qui restaient sans réponse, parfois depuis des lustres, sur le Vieux Continent. Plus précisément, les comparaisons ADN transfrontalières ont débouché sur la résolution de quelque 384 affaires commises en France et 760 autres dossiers qui restaient jusqu'alors sans réponse à l'étranger. Le dernier rapprochement en date est lié à un meurtre qui

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant