Fichés S : Sarkozy accuse le procureur Molins «d'interférer dans le débat politique»

le
5
Fichés S : Sarkozy accuse le procureur Molins «d'interférer dans le débat politique»
Fichés S : Sarkozy accuse le procureur Molins «d'interférer dans le débat politique»

Chacun sa place. C'est en substance ce que Nicolas Sarkozy veut signifier, dans une interview au JDD publiée samedi soir, au procureur de Paris François Molins à qui il reproche « d'interférer dans le débat politique ». L'ancien président ne digère pas les critiques de ce dernier, qui avait jugé inapplicables ses propositions de créer un parquet national antiterroriste ou de placer les fichés S en rétention, dans une récente interview au Monde.

 

« C'est absolument impossible, avait martelé le procureur de Paris à propos de cette dernière proposition. Il ne peut y avoir de détention préventive en dehors d'une procédure pénale. C'est le socle de l'Etat de droit. On ne peut pas détenir quelqu'un avant qu'il ait commis une infraction. »

 

Ce que le candidat à la primaire de la droite réfute, en renvoyant le juriste à ses chères études : « À chacun sa responsabilité. C'est aux politiques et à eux seuls, parce qu'ils sont élus par le peuple, de modifier le droit quand cela apparaît nécessaire. Un procureur peut-il interférer dans le débat politique ? Je ne le crois pas ». Et de réitérer ces deux propositions ainsi que celle de créer « une cour spéciale antiterroriste », également critiquée par le procureur Molins.

 

Des mesures exceptionnelles justifiées par un « état de guerre »

 

Interrogé sur l'attentat déjoué aux bonbonnes de gaz, que s'apprêtait à commettre un commando de femmes « téléguidées » par le groupe Etat islamique, l'ex-chef de l'Etat s'insurge : « Que se serait-il passé sans la vigilance du patron de café qui a alerté la police ? Et encore une fois, on parle d'individus fichés S et connus des services ! » « Le président de la République nous dit qu'on est en état de guerre. Quelles conséquences en tire-t-il ? » poursuit-il, jugeant que « François Hollande ne met pas tout en oeuvre pour lutter contre le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • CHANOMAR il y a 11 mois

    pour l instant il ne fais pas sont boulot il suit juste les ordres du gouvernement sans resultat Paris avec tous les personnes qui scoouats les rues les vols et autre un bilan catastrophique plus de touristes plus de circulation une insécurité total

  • dhote il y a 11 mois

    Il a raison chacun son métier.

  • masson33 il y a 11 mois

    Et il a raison...la Constitution peut être modifiée en partie ou même totalement réécrite....cf de Gaulle....!

  • franck8 il y a 11 mois

    Fiché S comme Sarkozy !

  • M2687570 il y a 11 mois

    l'arroseur arrosé menace la justice, il propose un camp d'internement pour procureur récalcitrant