Fiat relance une Panda désirable

le
0
Beaucoup plus sage que la 500, l'autre petite Fiat reste un pilier majeur de la gamme.
o Le projet

Rapatrier la production depuis la Pologne vers le sud de l'Italie, au prix d'un contrat social négocié de main de maître, constitue a priori un pari impossible. C'est pourtant ce qu'a réussi Sergio Marchionne, le président de Fiat Chrysler, qui a pu pérenniser l'activité de cette usine, passée bien près de la fermeture. Le pari est d'autant plus intéressant qu'il concerne la voiture la plus modeste et la plus populaire de la gamme Fiat. Mais pas la moins importante puisque l'actuelle version, sortie en 2004, est toujours en tête des ventes de son segment en ­Europe. En France, elle pèse lourd aussi puisque, derrière la Twingo, la 107 et la C1, elle est la première importée avec 8 % des ventes (sur un total de près de 200.000 voitures). La compétition est vive et beaucoup plus partagée que naguère. Les 4 portes de l'italienne ne sont même plus une exclusivité dans un environnement de concurrence qui s'est épaissi dernièrement avec l'arrivée de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant