Fiat empoche 1,5 milliard en vendant 15% de SGS à Albert Frère

le
0
FIAT DÉGAGE 1,5 MILLIARD D'EUROS DE LA VENTE DE 15% DE SGS
FIAT DÉGAGE 1,5 MILLIARD D'EUROS DE LA VENTE DE 15% DE SGS

MILAN/BRUXELLES (Reuters) - La maison mère de Fiat a empoché lundi 1,5 milliard d'euros net en cédant 15% du groupe suisse d'inspection et de certification SGS à GBL, la holding d'Albert Frère, ce qui devrait faciliter le rachat complet de Chrysler par le constructeur automobile italien.

Cette opération s'inscrit également dans la stratégie du directeur de l'investissement d'Exor, Shahriar Tadjbakhsh, qui souhaite étoffer le portefeuille de la holding, en concentrant ses investissements dans les groupes d'envergure mondiale.

La participation a été cédée pour un montant de 2 milliards d'euros alors qu'elle avait été acquise pour quelque 500 millions d'euros.

Certains investisseurs ont lié cette vente au projet de Fiat de racheter les 41,5% qu'il ne détient pas encore dans Chrysler et qui devrait lui coûter autour de 4 milliards d'euros.

Cette montée dans le constructeur américain devrait sans doute s'accompagner d'une augmentation de capital de Fiat, à laquelle Exor entend prendre part pour que sa participation reste intacte.

"Cette transaction pourrait signifier qu'Exor cherche à lever des fonds dans la perspective d'un investissement dans Fiat-Chrysler", a déclaré Luca Arena, analyste chez ICBPI, à Milan.

Avec cette transaction, GBL poursuit sur la voie de la diversification. La holding a levé le mois dernier plus d'un milliard d'euros en cédant 2,7% de GDF Suez afin de financer des acquisitions.

Le groupe d'Albert Frère est désormais le deuxième actionnaire de SGS.

Lisa Jucca à Milam, Ben Deighton à Bruxelles, Nicolas Delame pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant