Fiat Chrysler-Le Brésil pèse sur les résultats du T1

le
0

(Actualisé avec détails, cours de Bourse) MILAN, 29 avril (Reuters) - Fiat Chrysler Automobiles (FCA) FCHA.MI FCAU.N a fait état mercredi de résultats trimestriels légèrement inférieurs aux attentes, les bonnes performances du constructeur automobile italo-américain en Amérique du Nord n'ayant pas complètement compensé des ventes toujours mitigées en Amérique latine. A la suite de cette annonce, le titre Fiat Chrysler perdait vers 15h15 GMT 4,04% à la Bourse de Milan et 2,37% à la Bourse de New York, désormais principale place de cotation du groupe. L'action milanaise reste toutefois en hausse de près de 49% depuis le début de l'année, contre +32% pour l'indice regroupant les valeurs automobiles européennes .SXAP sur la même période. Le numéro sept mondial du secteur, qui a précisé que l'introduction en Bourse de Ferrari devrait intervenir au troisième trimestre, a confirmé ses objectifs annuels. Fiat Chrysler a précisé avoir dégagé un résultat d'exploitation ajusté de 800 millions d'euros sur le trois premiers mois de l'année, contre 655 millions il y a un an. Les analystes financiers avaient tablé en moyenne sur 813 millions, selon le consensus Thomson Reuters SmartEstimate. Le chiffre d'affaires a progressé de 19% sur la période, à 26,4 milliards d'euros. Le consensus le donnait à 24,2 milliards. Les opérations européennes de FCA ont renoué avec un bénéfice opérationnel au cours des trois premiers mois de l'année, à la faveur d'une demande soutenue pour la Jeep Renegade et la Fiat 500X, entrée en production l'an dernier en Italie. En Amérique du Nord, le bénéfice opérationnel a bondi de 60%, porté à la fois par une hausse des volumes et des prix. Depuis que Fiat a mis la main sur Chrysler en 2009, quand le plus petit des "Big Three" de Detroit est sorti du régime des faillites, l'Amérique du Nord est devenue le moteur de croissance du groupe. Selon des documents présentés par le groupe, Fiat Chrysler est toutefois largement derrière Ford F.N et General Motors GM.N en termes de rentabilité en Amérique du Nord, avec une marge de quelque 4% en 2014 contre 8% et 9% pour ses deux concurrents américains. FCA précise vouloir combler cet écart de rentabilité d'ici à 2018 en jouant sur le prix de ses voitures, le premier objectif étant d'arriver à une marge comprise entre 5,5% et 6% d'ici la fin 2015. Les activités latino-américaines du groupe ont fini le trimestre dans le rouge. Cette région représentait encore près d'un tiers du bénéfice de FCA il y a trois ans, ce qui avait permis au groupe d'alors faire face à la déprime du marché en Europe. Cette contribution est tombée à 5% l'an dernier. Au Brésil, où FCA a ouvert une nouvelle usine la semaine dernière et où il est le numéro un automobile, les ventes de véhicules dans leur ensemble sont vues en baisse de 13% cette année dans un contexte de stagnation de l'économie, de hausse de l'inflation et d'un effritement de la confiance du consommateur. (Agnieszka Flak; Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Patrick Vignal)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant