Fiat Chrysler dit coopérer avec les autorités US

le
0
 (Actualisé avec communiqué de Fiat Chrysler) 
    18 juillet (Reuters) - Fiat Chrysler Automobiles  FCAU.N  
 FCHA.MI  a dit lundi coopérer avec les autorités américaines 
qui enquêtent sur une manipulation présumée par le constructeur 
de ses ventes de voitures aux Etats-Unis. 
    La Securities and Exchange Commission et le Département de 
la Justice (DoJ), conduisent l'enquête et Fiat Chrysler 
Automobiles coopère avec eux, a fait savoir le constructeur dans 
un communiqué.  
    L'agence Bloomberg avait auparavant rapporté que le DoJ 
avait ouvert une enquête pour fraude à l'encontre de Fiat 
Chrysler Automobiles, citant des sources proches du dossier.  
    La justice américaine veut déterminer si le constructeur a 
enfreint la réglementation boursière, selon Bloomberg dont les 
sources ont refusé de préciser quelles infractions présumées 
faisaient l'objet de l'enquête.  
    Le propriétaire de deux concessions automobile dans la 
région de Chicago avait intenté une action en justice à 
l'encontre du constructeur américano-italien en janvier, 
l'accusant d'avoir artificiellement gonflé ses ventes.  
    La plainte alléguait que Fiat Chrysler avait proposé des 
incitations financières à des concessionnaires pour qu'ils 
présentent comme vendus des véhicules invendus en faisant 
l'opération inverse le mois suivant.  
    Le constructeur avait dit à l'époque que la plainte était 
"sans objet" et qu'il était tout à fait confiant dans 
l'intégrité de ses arrangements avec ses concessionnaires.  
 
 (Ankit Ajmera à Bangalore, Marc Joanny pour le service 
français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant