Fiat Chrysler cherche à vendre son équipementier Magneti Marelli

le
1
FIAT CHRYSLER CHERCHE À VENDRE SON ÉQUIPEMENTIER MAGNETI MARELLI
FIAT CHRYSLER CHERCHE À VENDRE SON ÉQUIPEMENTIER MAGNETI MARELLI

LONDRES/MILAN (Reuters) - Fiat Chrysler Automobiles (FCA) envisage la vente de son équipementier automobile Magneti Marelli qui suscite un intérêt certain dans un contexte de consolidation dans ce secteur, selon des sources proches du dossier.

Deux fonds de capital investissement au moins comptent faire équipe avec des professionnels du secteur en vue de soumettre des offres communes sur cet équipementier qui fournit tous les grands constructeurs automobiles en Europe, aux Amériques et en Asie, ajoute-t-on.

"Les lettres s'accumulent sur la table de Fiat", a observé l'une de ces trois sources, faisant référence à des démarches non sollicitées. "Nous pensons que l'administrateur délégué (Sergio) Marchionne n'attendra pas éternellement pour se décider".

Une offre présentée par un consortium où se trouvait un fonds de capital investissement américain et valorisant la société à moins de 2,5 milliards d'euros a été repoussée en juin par FAC qui ne veut pas moins de trois milliards d'euros, a précisé l'une des sources.

FCA et Magneti Marelli se sont abstenu de tout commentaire.

FCA pourrait vendre cette filiale à 100% en tout ou partie mais aucune décision définitive en ce sens n'a encore été prise, dit-on mêmes sources.

En tout état de cause, ajoute-t-on, le constructeur automobile italo-américain est pour l'heure occupé par la future introduction en Bourse de Ferrari prévue pour après la mi-octobre et il ne se décidera sur Magneti Marelli qu'après cela.

La vente de Magneti Marelli, qui emploie plus de 38.000 personnes dans 19 pays, pourrait aider FCA à rembourser une partie de ses dettes et à financer un ambitieux plan d'investissement de 48 milliards d'euros.

Basé dans les environs de Milan, Magneti Marelli a réalisé un chiffre d'affaires de 6,5 milliards d'euros en 2014, ainsi qu'un bénéfice d'exploitation de 204 millions d'euros.

Plusieurs fonds de capital investissement, surtout américains, sont particulièrement intéressés par le segment éclairage de Magnetti Marelli qu'ils songeraient à scinder en une entité autonome, a expliqué une source.

Ce segment vaut à lui seul dans les deux milliards d'euros et pourrait intéresser des équipementiers d'envergure internationale tels que Valeo, Hella, Koido et Stanley Electric, selon un banquier spécialisé.

D'autres sociétés asiatiques, comme le chinois Wanxiang Group, pourraient entrer en lice, selon une autre source.

(Pamela Barbaglia à Londres et Agnieszka Flak à Milan, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2286010 le samedi 18 juil 2015 à 09:15

    Sergio Marchionne est un génie et le reste toujours. Chapeau Monsieur !