Fiat baisse après l'appel à la consolidation de Marchionne

le
0

MILAN, 30 avril (Reuters) - Le titre Fiat Chrysler Automobiles (FCA) FCHA.MI reculait de plus de 3% jeudi vers la mi-journée, retombant à un plus bas de plus de deux mois après avoir été brièvement suspendu plus tôt dans la séance, au lendemain de l'appel à la consolidation dans le secteur automobile lancé par l'administrateur délégué du constructeur italo-américain. Vers 10h40 GMT, l'action cédait 3,39% à 13,67 euros après avoir déjà perdu 4,65% mercredi à la suite de la publication de résultats trimestriels inférieurs aux attentes. ID:nL5N0XQ5NZ Malgré ce recul, la valeur reste néanmoins en hausse de près de 43% depuis le début de l'année contre un gain de près de 29% pour l'indice regroupant les valeurs automobiles européennes .SXAP sur la période. A la suite de l'annonce des résultats mercredi, Sergio Marchionne, à l'occasion d'une présentation qui a duré deux heures et demie, a estimé que " des intégrations à grande échelle étaient nécessaires" dans l'industrie automobile pour faire face aux investissements très lourds induits par une demande croissante pour des véhicules plus propres et plus sûrs. "La consommation de capital de cette industrie n'est pas tenable", avait-t-il dit. Selon les analystes financiers, Fiat Chrysler Automobiles, septième constructeur mondial, n'a pas les moyens financiers pour concurrencer sur le long terme les acteurs plus grands que sont Volkswagen VOWG_p.DE , Toyota 7203.T , General Motors GM.N ou encore Ford F.N . Sergio Marchionnne a dit mercredi qu'il n'entendait pas mettre FCA en vente mais certains analystes n'en pensent pas moins. "Sergio Marchionne est quelqu'un de rusé (...) de notre point de vue, il essaie d'obtenir un mariage pour FCA", a estimé Arndt Ellinghorst, analyste chez Evercore ISI. Des sources ont dit plus tôt dans le mois que Sergio Marchionne s'était mis en quête d'une nouvelle alliance stratégique qui permettrait de pallier les faiblesses opérationnelles du groupe et d'en parachever la transformation avant son départ prévu pour le début 2019. ID:nL5N0X71OG L'an dernier, plusieurs médias ont laissé entendre que FCA discutait avec Volkswagen et avec PSA PEUP.PA en vue d'un rapprochement, mais tous les groupes cités ont démenti. Le mois dernier, Carlos Tavares, le président du directoire de PSA, a déclaré que son groupe devait achever sa restructuration avant d'envisager un rapprochement avec un autre constructeur. ID:nL6N0WX1BT (Agnieszka Flak, Benoit Van Overstraeten pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant