Fiat accélère sa montée au capital de Chrysler

le
0
Le constructeur italien contrôlera 51% de l'américain avant la fin de l'année et la mise en Bourse prévue pour 2012.

À Rome

Sergio Marchionne, le patron de Fiat, semble en passe de réussir un pari qui semblait insensé lorsqu'il a pris, en plus de ses fonctions, les commandes du constructeur américain Chrysler, en juin 2009: constituer un géant de l'automobile en mesure de produire six millions de véhicules par an. Une taille que Marchionne, comme la plupart de ses homologues de la planète automobile, estime critique pour survivre sur le marché global. À l'époque, Fiat s'était emparé, sans bourse délier, de 20% du capital de Chrysler, qui sortait tout juste d'une procédure de faillite aux États-Unis. Et Marchionne rêvait de fusionner les deux constructeurs... d'ici à 2014.

Depuis, le fougueux administrateur délégué du constructeur turinois ne cesse d'appuyer sur l'accélérateur. Fiat, qui a porté en avril sa participation dans Chrysler à 30%, affichait encore il y a quelques semaines pour objectif de la porter à 35% cette année et à 51% d'ici à 2013.

Le groupe italie

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant