Fiasco du Galaxy Note 7 : Samsung décroche en Bourse

le , mis à jour à 08:24
0
Fiasco du Galaxy Note 7 : Samsung décroche en Bourse
Fiasco du Galaxy Note 7 : Samsung décroche en Bourse

Quel fiasco ! Le Galaxy Note 7 de Samsung était censé concurrencer l'iPhone 7 d'Apple. Mardi, pourtant, le géant coréen a annoncé l'arrêt définitif de la production de son appareil star, une « phablette » (mot-valise désignant un mélange de téléphone et de tablette) avec stylet et écran incurvé. L'échange des 2,5 millions d'appareils mis en service à ce jour est lui aussi stoppé. Les batteries des téléphones, même nouvelle version, continuaient d'exploser, comme l'ont montré des vidéos ravageuses diffusées sur les réseaux sociaux.

L'action a perdu 8 % à la Bourse de Séoul

« Nous voulons permettre une enquête exhaustive et un contrôle de qualité en faisant de la sécurité du consommateur notre préoccupation numéro un », indique sobrement Samsung dans un communiqué. Tout en conseillant quand même aux possesseurs du Galaxy Note 7 de... l'éteindre et de ne plus l'utiliser !

 

VIDEO. Samsung entérine le fiasco du Galaxy Note 7

Un véritable coup dur pour une marque qui avait fait de la fiabilité l'un de ses principaux arguments de vente. Dès l'annonce de l'arrêt de la production du Note 7, l'action de Samsung Electronics a perdu 8 % à la Bourse de Séoul. Linda Sui, spécialiste de la téléphonie mobile au sein de Strategy Analytics, estime que cette affaire pourrait coûter « 10 Mds$ (NDLR : 9,04 Mds€) ou plus » au groupe. Mais elle précise que « l'impact sur l'image de marque et la confiance des consommateurs pourrait être bien pire ».

Henri Pidault, responsable technologie au cabinet de conseil Deloitte Digital, pense immédiatement au précédent BlackBerry. « Il avait eu une interruption de service pendant quelques jours et les clients avaient commencé à le quitter, rappelle-t-il. Aujourd'hui, BlackBerry est en position de faiblesse. »

 

L'entreprise Sauvée par ses autres activités

Pour autant, l'analyste reste plus confiant dans la capacité de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant