FIA : Le projet de moteur alternatif presque tué dans l'oeuf

le
0
FIA : Le projet de moteur alternatif presque tué dans l'oeuf
FIA : Le projet de moteur alternatif presque tué dans l'oeuf

Alors que la FIA avait lancé une consultation en vue de l'introduction en 2017 d'un moteur alternatif destiné aux écuries privées en F1, le Groupe Stratégique de la F1 a rejeté ce projet porté par Jean Todt et Bernie Ecclestone.

La FIA va sans doute devoir botter en touche. Alors que la Fédération a lancé il y a quelques semaines une consultation pour recueillir les propositions de sociétés souhaitant fournir un moteur alternatif, moins coûteux, aux écuries de F1 en réponse à la situation dans laquelle se retrouve Red Bull, boudée par les deux principaux fournisseurs que sont Ferrari et Mercedes, le Groupe Stratégique lui a répondu lors d’une réunion organisée mardi soir.

Selon le quotidien allemand Bild, cet organisme regroupant les représentants des principales écuries, de la FIA et de la FOM, a fermement rejeté à la majorité cette initiative, voulant apporter un V6 biturbo dès 2017 en parallèle des V turbo hybride actuels. Et ce alors que la FIA avait reçu des réponses de trois sociétés : Ilmor, avec un dérivé de son moteur V6 d’IndyCar, AER avec un dérivé de son moteur V6 d’endurance et, selon Motorsport.com, Mecachrome qui se disait prêt à mettre au point un moteur d’une cylindrée maximale de 2,5L pour la F1. Le dernier espoir pour que ce projet soit lancé serait un recours à la force majeure par Jean Todt et Bernie Ecclestone devant le Conseil Mondial du Sport Automobile en décembre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant