FFT : La justice se saisit de l'affaire sur le trafic de billets pour Roland-Garros

le
0

Selon Le Journal du Dimanche, le procureur de Paris a été saisi par les inspecteurs chargés de l'enquête sur les possibles malversations, trafic d'influence et trafic de billets pour Roland-Garros au sein de la FFT.

L’article 40 du code de procédure pénale stipule que « tout fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République ». C’est ce qu’ont fait les inspecteurs chargés d’enquêter sur les agissements au sein de la Fédération française de tennis, si l’on en croit les informations du Journal du Dimanche. Les enquêteurs auraient mis au jour de possibles malversations, trafic d’influence et trafic de billets pour Roland-Garros au sein de la FFT, et le parquet de Paris doit désormais décider s’il donne suite à cette affaire.

L’affaire avait été révélée par Le Canard Enchaîné fin janvier. L’hebdomadaire affirmait alors que l’enquête était partie d’une lettre anonyme, et que les enquêteurs avaient découvert que le président de la FFT Jean Gachassin était à l’origine d’un trafic de 600 billets pour Roland-Garros, qu’il aurait mis à disposition d’une agence de voyage dans le Sud-Ouest. Le président s'est défendu via son avocat en déclarant que cette histoire datait de 2011 et qu’il y avait mis un terme. Affaire à suivre...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant