FFR : Virimi Vakatawa, l'exception française

le
0

Virimi Vakatawa a démenti avoir prolongé son bail avec la FFR pour deux années. Mais si cet accord est signé, ce contrat serait exceptionnel et permettrait à l’ailier de jouer à la fois pour les équipes de France à VII et à XV. Mais plusieurs acteurs du rugby français restent sceptiques sur ce cas unique au monde.

Virimi Vakatawa ne manquait pas de prétendants. Plusieurs clubs de Top 14 ont fait la cour à la révélation du Tournoi des VI Nations côté français. Des prestations qui ont laissé rêveurs Toulouse, Toulon, Bordeaux-Bègles, le LOU, le Racing 92, le Stade Français et... la FFR. La pépite tricolore a démenti avoir signé un contrat fédéral de deux ans avec la Fédération. « Il n’y a rien de fait, a déclaré l’ailier d’origine fidjienne à l’AFP. Je n’ai rien signé. Il n’y a rien qui se passe autour de ce contrat. J’ai besoin de beaucoup de temps pour réfléchir à tout ça. Mais je suis bien ici, en faisant des tournois à VII. » Si l’accord est signé, il pourrait permettre au joueur de jouer avec les équipes de France à XV et à VII. « Nous l’avons entraîné avec Simon Raiwalui au Racing, confie Gonzalo Quesada. Quand il est arrivé à 17 ans, il faisait 70 kg. Il dormait chez Simon, donc on avait un petit avantage affectif. On l’a juste sondé pour savoir si cela pouvait se faire. On savait qu’il y avait plusieurs clubs très bien positionnés et finalement il a décidé de rester sous contrat fédéral ». Si l’ancien entraîneur du Racing 92 n’est pas amer de ne pas retrouver son poulain, il reste sceptique sur le contrat signé par l’ailier. « Je me demande bien comment il va faire car il n’aura aucun repère à XV pendant la saison et ne va jouer que les tests. Mais bon, j’imagine que la FFR a pensé à cela. Ils ont considéré que c’était intéressant de le faire comme ça. C’est un cas expérimental, cela n’existe pas ailleurs dans le monde un joueur qui est engagé pour jouer à VII et à XV pour une fédération. Il est tellement talentueux que peut-être ça passera ». Et quand on évoque la possibilité que Virimi Vakatawa s’entraîne avec le Stade Français, le technicien laisse la porte grande ouverte. « On a assez de Fidjiens donc ça ferait trop de bordel (sourire). Ici, on l’apprécie beaucoup. On le connaît bien et on aime l’homme donc s’il a besoin de nous, on sera toujours là pour lui ».

Le Racing 92 n’a pas eu son mot à dire

Sous contrat avec la FFR depuis deux ans, l’ailier passé par le Racing 92 ne devrait pas retrouver son club formateur. Une décision qu’accepte le club francilien. « Je ne sais pas ce que cela va apporter financièrement ou rapporter, constate Laurent Travers. Moi, ce qui m’intéresse, c’est le côté sportif. Et sportivement, on connaît les qualités de Virimi Vakatawa. Il a fait son choix. Mais on ne savait pas dans quel club il aurait signé. Oui, le Racing était intéressé et en plus, il y avait une clause dans son contrat pour qu’il fasse son retour chez nous. Après, est-ce qu’il aurait choisi de revenir ici ? Ce n’est pas sûr ». Star du rugby à VII français, Virimi Vakatawa ne foulera pas les pelouses de Top 14 la saison prochaine. « Son choix était de rester à VII de ce qu’on a su, rapporte le technicien francilien. Nous, on part du principe que si le joueur a fait ce choix, tant mieux pour lui et bonne route et bonne chance. On ne peut pas choisir à la place d’un joueur. Je lui souhaite de faire les meilleurs matchs possibles et de s’épanouir dans les choix qu’il a faits ». Si c’est une perte pour le spectacle du rugby hexagonal, c’est en revanche une bonne nouvelle pour l’équipe de France de rugby à VII. Mais quid de son évolution avec le XV de France ? Car s’il n’y a aucun doute avec le VII, ses performances à XV, bien qu’impressionnantes et prometteuses, sont loin d’être complètes et nécessitent plus de temps de jeu pour qu’il soit parfaitement adapté au rugby à XV.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant