FFR : Camou s'emporte contre Laporte

le
0
FFR : Camou s'emporte contre Laporte
FFR : Camou s'emporte contre Laporte

Pierre Camou, président de la FFR, a envoyé une lettre ouverte aux présidents de club pour dénoncer les propos de Bernard Laporte, candidat à la présidence en 2016 qui avait appelé à voter contre les modifications des statuts de la Fédération pour le changement du mode de vote.

Un an avant les élections présidentielles de la FFR, le débat fait rage entre Pierre Camou, actuel président en place, et Bernard Laporte, candidat et son plus ardent détracteur. Camou a envoyé une lettre ouverte aux présidents de clubs mercredi pour dénoncer le comportement de l’actuel manager de Toulon qui a appelé à voter contre le changement d'un point dans les statuts prévu lors de la prochaine Assemblée Générale, samedi.

« Ces derniers jours, vous avez reçu sur vos messageries électroniques @ffr.fr un courrier vous incitant à voter contre les modifications statutaires qui vous seront proposées lors de la prochaine assemblée générale extraordinaire de la FFR, organisée ce samedi 5 décembre 2015, explique le courrier de Camou. Son contenu accusateur et mensonger m'oblige à vous écrire avant même le déroulement de cette AG, pour rétablir la vérité. »

Le point de rupture entre les deux hommes concerne le vote décentralisé pour l’élection du comité directeur qui choisit ensuite le président. Ce mode de vote, qui permet aux électeurs de ne pas se déplacer et qui garantit donc une plus forte participation, a été interdit par le ministère de l’Intérieur en mai 2014 puis en avril 2015. Dès lors, la FFR a proposé une nouvelle version pour un vote électronique centralisé, non adoptée lors de la précédente AG. Pour Laporte, cette manœuvre de la FFR viserait à limiter un type de suffrage (décentralisé) qui serait favorable à l’ancien secrétaire d’Etat aux Sports. C’est pourquoi il appelle à voter contre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant