FF Judo : Rougé réélu, Chambily et Benboudaoud prennent des responsabilités

le
0
FF Judo : Rougé réélu, Chambily et Benboudaoud prennent des responsabilités
FF Judo : Rougé réélu, Chambily et Benboudaoud prennent des responsabilités

Seul candidat à sa propre succession, Jean-Luc Rougé a été réélu à la présidence de la Fédération Française de judo. Le staff des équipes de France ont été également revu avec les arrivées de Franck Chambily et Larbi Benboudaoud.

Le judo français est désormais en ordre de marche pour l’olympiade à venir. A l’occasion de l’Assemblée Générale qui s’est tenue ce samedi, le président de la Fédération Française de judo Jean-Luc Rougé a été confirmé dans ses fonctions pour les quatre prochaines années, lui qui est à la tête de la FFJDA depuis 2005. Une élection, qui a été remportée par Jean-Luc Rougé avec 85,88% des voix et qui voit l’actuel député Les Républicains des Yvelines, mais aussi double champion olympique en 1996 puis en 2000, David Douillet reprendre place au sein des instances fédérales, alors que le médaillé de bronze à l'occasion des derniers Jeux Olympiques, organisés à Rio, Cyrille Maret devient lui aussi membre du Comité Directeur de la Fédération. Le poste de Directeur Technique National reste entre les mains de Jean-Claude Senaud, lequel a été confirmé dans ses fonctions par Jean-Luc Rougé sitôt l’élection entérinée.

Du changement décidé par Rougé à la tête des équipes de France

En marge de cette élection, l’état-major de la Fédération Française de judo a décidé de revoir l’encadrement des équipes de France pour préparer au mieux les échéances à venir, qui vont jusqu’aux prochains Jeux Olympiques, édition qui aura une résonance toute particulière pour le judo puisqu’ils auront lieu à Tokyo à l'été 2020. L’équipe de France masculine ne sera plus dirigée par Stéphane Frémont mais par l’entraîneur du double champion olympique chez les lourds Teddy Riner Franck Chambilly. L’équipe de France féminine, pour sa part, va passer des mains de Martine Dupond à celles de l’ancien entraîneur de Lucie Décosse, l’ancien champion du monde Larbi Benboudaoud. L’objectif de cette olympiade semble déjà clair : faire aussi bien sinon mieux qu’aux Jeux Olympiques de Rio, où l’équipe de France avait rapporté pas moins de cinq médailles, dont deux titres olympiques pour Emilie Andéol et Teddy Riner.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant