Feux de Fort McMurray : pas de retour des habitants avant deux semaines

le
0
Feux de Fort McMurray : pas de retour des habitants avant deux semaines
Feux de Fort McMurray : pas de retour des habitants avant deux semaines

L'évacuation de la ville canadienne de Fort McMurray, prise dans de gigantesques feux de forêts, a été réussie sans avoir à déplorer une seule victime, «un miracle», a déclaré lundi la Première ministre de l'Alberta Rachel Notley. «Cela a été un miracle que nous ayons pu sortir la population entière» en toute sécurité et en seulement quelques heures, a estimé Mme Notley à l'issue d'une tournée d'inspection d'une ville toujours interdite à ses habitants.

Grâce à une réponse rapide des services d'incendie face à des feux incontrôlés dans les forêts qui entourent la ville pétrolière, «il apparaît que 90% de la ville de Fort McMurray est sauvée», a ajouté la Première ministre provinciale. Mais d'énormes travaux doivent être réalisés pour remettre en état les infrastructures comme l'eau, l'électricité et le gaz pour espérer un retour des premiers habitants.

«Dans deux semaines nous aurons une meilleure idée du moment où les résidents» pourront rentrer chez eux, a indiqué Darby Allen, chef des pompiers de Fort McMurray, lors d'une conférence de presse.

100 000 habitants évacués

Les incendies gigantesques à Fort McMurray ont nécessité la semaine dernière l'évacuation de près de 100 000 personnes de l'agglomération.

Après avoir vu les quartiers dévastés en périphérie de la ville, la Première ministre s'est dite «frappée par la puissance des ravages de l'incendie», une impression «oppressante dans certains endroits». «Je suis de la même façon frappée par la proximité de ces ravages avec les quartiers qui sont restés intacts», grâce aux interventions des pompiers aidés des avions et hélicoptères bombardiers d'eau.

VIDEO. Canada : au bord des routes, les sinistrés de Fort McMurray attendent

Environ 200 infrastructures ont été détruites par le feu parti il y a plus d'une semaine dans les forêts à l'ouest de la ville, mais des centaines d'autres ont été épargnées ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant