Feu vert US à un traitement de la sclérose en plaques de Sanofi

le
0

PARIS (Reuters) - Sanofi et sa filiale américaine Genzyme ont obtenu des autorités américaines de santé (FDA) l'autorisation de commercialiser Aubagio, un traitement de la sclérose en plaques, ce qui permet jeudi au titre du laboratoire de surperformer le marché même si le potentiel de ventes du médicament est faible.

Le feu vert de la FDA, annoncé mercredi soir, repose sur une étude de Sanofi révélant qu'Aubagio a significativement réduit le taux annualisé de rechutes, ralenti la progression du handicap et réduit nombre de lésions cérébrales détectées par IRM.

Les essais cliniques ont aussi permis de constater que l'incidence des effets indésirables graves était similaire entre les patients traités par Aubagio et par placebo.

A 13h10, l'action Sanofi progressait de 0,3%, comme l'indice Stoxx des valeurs européennes de la pharmacie, alors que l'indice CAC 40 perdait 0,7%.

Credit Suisse a relevé son objectif de cours pour Sanofi de 58 à 72 euros tout en maintenant sa recommandation à "neutre". Il note que le groupe entre dans une phase difficile en termes d'expiration de brevets, qui devrait se traduire par "le pire repli des résultats parmi les grandes capitalisations européennes" en 2012.

Les analystes pensent que Sanofi ne devrait pas être un acteur majeur dans la sclérose en plaques, un domaine thérapeutique en pleine révolution où Novartis et Biogen Idec ont pris de l'avance.

Ils évaluent à environ 400 millions d'euros le potentiel de vente d'Aubagio, dans un marché qui devrait en peser une quinzaine de milliards à l'horizon 2016.

"Sanofi dispose d'une dizaine de médicaments nouveaux en phase III qui pourraient arriver sur le marché entre mi-2012 et 2015, sur lesquels il y a jusqu'ici deux succès : Zaltrap, dans le cancer, et Aubagio", commente Philippe Lanone, analyste chez Natixis. "Cette vague de lancements, même s'il n'y a pas de produits majeurs, viendra conforter la confiance naissante du marché dans la capacité de croissance du groupe."

Arsène Guekam, analyste chez CM-CIC Securities, estime aussi que la décision de la FDA sur Aubagio est une bonne nouvelle pour Sanofi car "elle constitue la première pierre de la reconstruction progressive d'une franchise dans la sclérose en plaques".

Mais il remarque que le plus important représentant de cette franchise est le Lemtrada, pour lequel la FDA a demandé à Sanofi de reformuler son dossier d'enregistrement dans le traitement des formes récurrentes de la sclérose en plaques, ce qui retarde une commercialisation.

Le potentiel de ventes du Lemtrada est évalué par les analystes à près de 700 millions d'euros.

Philippe Lanone estime que le médicament ne sera pas approuvé avant la mi-2013 au mieux.

Noëlle Mennella, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant