Feu vert sous conditions pour le rachat par PLASTIC OMNIUM des composants extérieurs de FAURECIA

le
0

(AOF) - La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement de l'UE sur les concentrations, le projet d'acquisition des activités de composants automobiles extérieurs en plastique de Faurecia par Compagnie Plastic Omnium, deux entreprises françaises. Cette autorisation est subordonnée à la cession de certaines installations de production en France, en Espagne et en Allemagne.

Mme Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence, a déclaré à ce propos: "Plastic Omnium a offert de céder des installations de production clés afin de dissiper nos craintes. Nous avons ainsi la garantie que les constructeurs automobiles en Europe continueront à avoir le choix entre plusieurs fournisseurs de pièces automobiles, telles que des pare-chocs, à des prix compétitifs après le rachat."

Tant les activités de Plastic Omnium que celles de Faurecia acquises par cette entreprise concernent la fabrication de composants extérieurs en plastique pour le secteur automobile, tels que des pare‑chocs et des hayons (arrières).

La Commission craignait que l'opération, telle qu'initialement notifiée, n'entraîne des augmentations de prix des pare‑chocs et autres composants automobiles en plastique. Les engagements offerts par les entreprises l'ont rassurée à cet égard.

Pour dissiper les craintes de la Commission concernant la concurrence, Plastic Omnium a proposé des engagements. Le groupe cède cinq usines Faurecia essentiellement consacrées à la production de pare-chocs en plastique (quatre en France, une en Espagne). L'acquisition et l'exploitation de ces installations par un tiers permettront de sauvegarder pleinement la pression concurrentielle sur le marché de la fourniture de pare-chocs en plastique dans ces régions qui, à défaut, aurait disparu à la suite de l'opération. Ces engagements permettront également de supprimer les effets néfastes que l'opération aurait pu engendrer pour la fabrication et la fourniture de modules de face avant et de hayons (arrières) en plastique, étant donné qu'ils suppriment complètement l'augmentation de la part de marché résultant de l'opération de concentration.

Plastic Omnium s'est aussi engagée à céder deux usines Faurecia consacrées à l'assemblage de modules avant en Allemagne, y compris le centre de recherche et de développement (R&D) attaché à ces usines. La cession de ces installations garantit qu'un tiers préservera la pression concurrentielle qui, à défaut, aurait disparu à la suite de l'opération.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant