Feu vert pour le nouveau projet aurifère de Guyana Goldfield

le
0
(Commodesk) Le gouvernement du Guyana a attribué un permis d'exploitation à Guyana Goldfields, pour sa mine d'Aurora, dans le nord du pays, a annoncé la compagnie canadienne en fin de semaine dernière. Les dernières estimations faisaient état de réserves mesurées et indiquées totales de 5,71 millions d'onces d'or. Mais elles seront mises à jour à la mi-décembre, pour prendre en compte notamment les dernières découvertes effectuées en mai dernier. La publication de l'étude de faisabilité est prévue le 16 janvier prochain. Hormis une taxe de 30% sur les revenus de l'entreprise, la fiscalité sera de 5% sur les ventes d'or pour des prix inférieurs à 1.000 dollars l'once et de 8% au-dessus. La licence est valable pour une durée de 20 ans, reconductible. La construction doit commencer début 2012, l'exploitation de la mine et de l'usine, au premier trimestre 2014. C'est la première autorisation accordée par ce pays pour un projet minier de grande envergure depuis 1991, selon Guyana Goldfields. Celle-ci s'est spécialisée dans l'exploration et le développement de gisements aurifères au Guyana, où elle est présente depuis 1996. Le secteur compte déjà pour une part conséquente des revenus du pays et attire de plus en plus d'investisseurs étrangers, dans un contexte de cours et de demande mondiaux élevés.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant