Feu vert européen au deuxième plan grec

le
0
FEU VERT EUROPÉEN AU DEUXIÈME PLAN GREC
FEU VERT EUROPÉEN AU DEUXIÈME PLAN GREC

par Jan Strupczewski

BRUXELLES (Reuters) - La Grèce a pris toutes les mesures requises pour bénéficier d'un second renflouement, déclarera vendredi le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, selon un projet de communiqué obtenu par Reuters.

La Grèce a annoncé dans la matinée que 85,8% des créanciers privés avaient accepté son offre d''échange de dette et que ce pourcentage passerait à 95,7% avec l'emploi des clauses d'action collective.

Ce résultat ouvre la voie au déblocage d'une nouvelle aide internationale à la Grèce, d'un montant de 130 milliards d'euros, permettant notamment au pays d'honorer 14,5 milliards d'euros de dettes arrivant à maturité le 20 mars et d'éviter ainsi un défaut.

"Je salue les progrès importants accomplis dans la préparation du second programme d'ajustement grec", dira le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, d'après le projet de communiqué, qui doit être publié à l'issue d'une téléconférence des ministres qui a démarré à 11h30 GMT.

"Je salue particulièrement la revue détaillée de la troïka, selon laquelle la Grèce a mis en oeuvre toutes les actions préalables convenues de façon satisfaisante."

La "troïka" est constituée des inspecteurs de la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international, dont l'approbation des réformes menées en Grèce conditionne l'octroi du nouveau plan d'aide à Athènes.

"Je considère que les conditions nécessaires sont en place pour lancer les procédures nationales appropriées, requises pour l'approbation finale de la contribution de la zone euro au financement du second programme d'ajustement grec", dit Jean-Claude Juncker dans le document consulté par Reuters.

Le président de l'Eurogroupe se dit encouragé par le fort taux de participation des investisseurs privés à l'échange de dette grecque et exhorte Athènes à poursuivre rigoureusement les réformes exigées dans le cadre de son plan de sauvetage.

"J'attends avec intérêt une contribution importante du FMI au financement du nouveau programme grec", ajoute-t-il.

Le conseil d'administration du FMI doit se réunir le 15 mars pour discuter de l'ampleur de sa contribution au sauvetage grec.

Wilfrid Exbrayat et Natalie Huet pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant