Feu vert de l'UE pour voyager connecté dans les avions

le
0
Feu vert de l'UE pour voyager connecté dans les avions
Feu vert de l'UE pour voyager connecté dans les avions

Les passagers des avions européens vont pouvoir utiliser leurs appareils électroniques portables pendant toutes les phases du vol et ils pourraient pouvoir les connecter à bord en 2014, mais seulement pour un usage silencieux, a annoncé lundi la Commission européenne."Aujourd'hui, nous franchissons une première étape dans l'assouplissement des règles d'utilisation des dispositifs électroniques à bord des avions en toute sécurité lors des phases de roulage, de décollage et d'atterrissage", a annoncé le commissaire aux Transports Siim Kallas."La prochaine étape concernera la connexion au réseau à bord d'un avion. Nous pensons publier de nouvelles orientations de l'UE sur l'utilisation d'appareils connectés à bord d'avions dans l'UE dans le courant de l'année prochaine", a-t-il précisé.Siim Kallas a par ailleurs annoncé pour février 2014 la levée de certaines restrictions à l'embarquement de liquides imposées pour des raisons de sécurité. "Mais nous ne pourrons pas tout autoriser", a-t-il souligné. L'autorisation du commandant de bord sera toutefois nécessaire pour pouvoir laisser allumés les téléphones portables, les tablettes et liseuses configurés en "mode avion" non connecté aux réseaux."Pouvoir rester connecté même en voyage c'est le souhait de tous, mais la priorité reste la sécurité. Si le commandant de bord donne pour consigne d'éteindre, il faudra obtempérer", a insisté Siim Kallas.La possibilité d'utiliser ces appareils avec une connexion à bord de l'avion une fois en vol aura pour contrepartie de le faire en mode silencieux."Il faut respecter le silence. Pas question de conversations privées. Seuls seront autorisés les textos ou les courriers électroniques, et rien d'autre", a averti le commissaire.L'Agence européenne de sécurité aérienne a donné son aval en novembre à l'utilisation d'appareils électroniques dans les avions de ligne durant ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant